Washington salue la décision de Pékin sur le charbon, mais demande davantage


Les États-Unis ont salué mercredi 22 septembre la décision de la Chine de cesser de construire des centrales à charbon à l’étranger, mais ont appelé les autorités chinoises à faire davantage, dans leur pays, pour lutter contre le changement climatique. Le président chinois Xi Jinping avait fait cette annonce mardi lors de son discours à l’Assemblée générale annuelle de l’Onu, une promesse significative saluée par les écologistes.

«Nous saluons cette annonce mais nous estimons aussi qu’il faut faire davantage», a dit un responsable américain à des journalistes en marge de la réunion des Nations unies à New York. «Nous espérons entendre davantage au sujet des mesures supplémentaires qu’ils peuvent prendre, au cours de cette décennie décisive, pour réduire leurs émissions nationales» de gaz à effet de serre, a-t-il ajouté sous couvert de l’anonymat.

Selon ce responsable, de nouvelles mesures chinoises permettraient d’«aider à rapprocher le monde d’une trajectoire pour empêcher les températures d’augmenter de beaucoup plus que 1,5°C» par rapport au niveau préindustriel, l’objectif idéal de l’accord de Paris sur le climat conclu en 2015 mais qui semble de plus en plus hors d’atteinte. L’émissaire américain pour la crise climatique, John Kerry, avait estimé début septembre lors d’une visite en Chine que la construction continue de centrales à charbon dans le pays asiatique risquait de réduire à néant les efforts mondiaux de lutte contre le changement climatique.

Lire aussi article :  Trailer du film Slalom - Slalom Bande-annonce VF



Source link