Miel importé, surmortalité des abeilles… – Des centaines de ruches déployées à Lyon – Tendance des marchés


Des apiculteurs « en colère » ont déployé lundi des centaines de ruches sur la place Bellecour, au coeur de Lyon, pour sensibiliser le public à leurs difficultés liées aux importations de miel étranger et à la surmortalité de leurs abeilles dans un environnement menacé par les pesticides.

« Stop aux importations de miel à bas prix », « Pesticides = mort des abeilles » proclamaient des bandeaux posés au pied des ruches apportées par la trentaine de manifestants venus de toute la région, à l’appel de la Confédération paysanne et de la FFAP (Fédération française des apiculteurs professionnels).

« Si on a des difficultés à produire et qu’on n’arrive plus à vendre notre miel, on va finir par disparaître… Il faut trouver une solution pour que tous les agriculteurs vivent de leur métier », a souligné Gilles Deshors, producteur indépendant de miel venu de Saint-Étienne, tout aussi concerné par l’avenir du plan Ecophyto sur la réduction des pesticides que par les importations de miel étranger.

« Il faut arriver à réfléchir, tous ensemble, à une agriculture respectueuse de l’environnement et qui nous fasse vivre », a renchéri Marie Mior, venue du Puy-de-Dôme. 

Pour Matthieu Cellard, un jeune installé dans les Monts du Lyonnais, la « pause » du plan Ecophyto annoncée la semaine dernière par le gouvernement « est un suicide pour l’humanité, pour une histoire de profit ».

« Il faut entendre le besoin de protectionnisme des agriculteurs, imposer des taxes écologiques à l’entrée » pour les protéger et faire appliquer la loi sur la composition des pots, affirmait pour sa part Jeremy Goulnik, en cours d’installation en Isère. Comme d’autres, il dénonce la « concurrence déloyale » des miels étrangers, avec une utilisation abusive du miel de synthèse chinois et la vente de miel ukrainien à « moins de deux euros le kilo », qui offre « de grosses marges » aux grandes surfaces, alors que le coût de revient en France est de « plus de dix euros le kilo en moyenne ».

Lire aussi article :  Bande-annonce Profession du père : Benoît Poelvoorde veut assassiner le général de Gaulle ! - Actus Ciné

Les Français consomment en moyenne 45 000 tonnes de miel par an, tandis que 20 000 tonnes sont produites en moyenne dans le pays, selon la Confédération paysanne, troisième syndicat agricole français, classé à gauche.

Les apiculteurs de la région avaient participé la semaine dernière au blocus d’un péage sur l’A43, en Isère, dispersé sans heurt samedi par les forces de l’ordre, après l’accord passé par le gouvernement avec la FNSEA, le syndicat majoritaire.



Source link