Manifestation – Des éleveurs manifestent pour obtenir de Lactalis un meilleur prix du lait – Élevages bovins lait et viande, Juridique, fiscal et social, Tendance des marchés


Des éleveurs laitiers se sont rassemblés devant plusieurs sites Lactalis dans l’Ouest à l’appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs, dénonçant le prix du lait fixé par le groupe industriel laitier basé en Mayenne, qu’ils jugent trop bas et contraire à la loi.

Les agriculteurs se sont rassemblés sur « cinq sites différents » en Mayenne où le groupe a son siège, assure Samuel Gouel, président de la section lait du syndicat agricole FSDSEA 53, dans une vidéo postée sur X (ex-Twitter).

« On est là pour dénoncer cette attitude irresponsable du groupe sur une décision unilatérale d’un prix payé au producteur de 405 euros » pour 1 000 litres, indique-t-il. Selon lui, ce prix « ne tient pas compte du tout de la loi Egalim » qui prévoit « de la négociation et de l’intégration des coûts de production du lait sorti de nos fermes ».

Vingt-cinq tracteurs étaient rassemblés devant le site de Lactalis à Bouvron, en Loire-Atlantique, selon un photographe de l’AFP. Selon la police, moins de dix personnes étaient présentes devant le siège de Lactalis à Laval, ou encore à Craon (Mayenne). Un rassemblement prévu dans l’Orne a été annulé à cause de la météo.

La loi Egalim de 2018 prévoit que le prix du lait payé par les entreprises tiennent compte des coûts de production des éleveurs.

Lire aussi article :  Dépenses publiques: «La cote d’alerte»

Actuellement, le prix du lait « est loin des besoins des éleveurs au regard de l’évolution des coûts de production et des investissements nécessaires pour maintenir leur activité et attirer des jeunes », selon un communiqué récent de la section laitière de la Fédération régionale des syndicats d’exploitants agricoles de l’Ouest (FRSEAO). « C’est toujours le rapport de force qui fait référence dans la négociation du prix du lait (…) face à un industriel international omnipotent », dénonce-t-elle.

Lactalis indiquait en janvier vouloir « la poursuite des discussions, dans le cadre légal et les dispositions prévues par les lois Egalim que l’entreprise a toujours respectés ». « L’enjeu pour Lactalis France est de trouver un juste équilibre sur le prix du lait afin de maintenir, demain, des prix accessibles pour les consommateurs », selon un communiqué.





Source link