la majorité met en scène son entrée en campagne sans Macron


Les ténors de LREM ont tenu dimanche à Avignon leur premier grand meeting de campagne, en cherchant à se positionner face à l’«ennemi» Éric Zemmour et à l’allié Édouard Philippe.

Envoyé spécial à Avignon (Vaucluse)

Des drapeaux français et européens, des «Macron président» et une musique tapageuse. Emmanuel Macron a beau ne pas avoir officiellement déclaré sa candidature à l’élection présidentielle, ses soutiens ont mis en scène dimanche le coup d’envoi de sa campagne lors d’un premier grand meeting, conclusion du week-end de rentrée de La République en marche (LREM). Un slogan sans équivoque a été affiché en grand, sur les écrans du parc des expositions d’Avignon (Vaucluse) : «Cinq ans de plus».

« Nous n’avons pas peur de dire que notre souhait, c’est que le président de la République puisse continuer à diriger ce pays », a lancé le chef de file de LREM, Stanislas Guerini, devant les ministres présents et les quelque 4.500 militants enregistrés. Très applaudi, Jean Castex a indiqué vouloir que le chef de l’État « poursuive » dans la « voie » ouverte en 2017.

Les pontes de la majorité ont tenu à dramatiser l’échéance, malgré de bons sondages plaçant Emmanuel Macron

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Lire aussi article :  Comment déplacer votre piano en toute sécurité ?