Comment un mouvement complotiste lié à l’enlèvement de la petite Mia tente de prendre racine dans le Lot


FOCUS – Le mouvement «OneNation», dont l’existence est apparue aux yeux du grand public après l’enlèvement de la petite Mia en avril dernier, a signé un compromis de vente pour un domaine de 200 hectares à Sénaillac-Lauzès.

Dans un petit village du Lot de 60 habitants, la tranquillité laisse place à une profonde inquiétude. Et pour cause, quelques jours auparavant, deux représentants d’un mouvement contestataire, baptisé «OneNation», ont annoncé leur arrivée dans la commune de Sénaillac-Lauzès. Ils viennent tout juste de signer un compromis de vente pour un domaine de 200 hectares, par le biais d’un tiers de confiance représentant l’acquéreur, d’après les informations de La Dépêche . Le but ? Pouvoir se réunir et s’émanciper de toute organisation sociétale, le mouvement remettant en cause les institutions, la justice, la police… Tout type d’administration, en somme.

Avec 3500 membres sur la messagerie cryptée Telegram et 33.000 abonnés sur Facebook, dont la page a été suspendue au printemps 2021, Alice Pazalmar et son conjoint Sylvain, à l’origine de «OneNation», revendiquent vouloir déclencher «une vague d’émancipation planétaire», encourageant «à refuser toute autorité illégitime». Si le mouvement

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultiver sa curiosité.

Abonnement sans engagement

Déjà abonné ?
Connectez-vous



Source link

Lire aussi article :  Brillantissime sur France 2 : en raison de quels tragiques événements Michèle Laroque a-t-elle dû changer de sujet ? - Actus Ciné