Chlordécone : les cancers de la prostate reconnus comme maladie professionnelle


Le cancer de la prostate lié à une surexposition au chlordécone figure désormais officiellement au tableau des maladies professionnelles depuis la publication officielle d’un décret, ce 22 décembre 2021.

Le décret s’inscrit dans le cadre du 4e plan chlordécone destiné à lutter contre les conséquences de la pollution à long terme de la chlordécone.

Le texte rend possible l’indemnisation des agriculteurs contaminés par cet insecticide, notamment dans les Antilles, via un nouveau fonds d’indemnisation doté de 92 millions d’euros.

Comment faire sa demande de reconnaissance de maladie professionnelle ? 

Les victimes de maladies professionnelles liées au chlordécone doivent  :

  • avoir travaillé pendant au moins 10 ans au contact du chlordécone ;
  • justifier que moins de 40 ans se soient écoulés entre leur dernière exposition et le diagnostic de cancer de la prostate.

Elles doivent faire leur demande de reconnaissance de maladie professionnelle auprès de leur caisse d’affiliation (CPAM, MSA, caisse énérale de sécurité sociale (CGSS)…).
 



Source link

Lire aussi article :  la vaccination obligatoire s'invite à nouveau dans le débat politique