Mélanie Laurent incarnera Rosa Bonheur au cinéma dans un biopic


C’est un choix de casting inattendu : l’actrice Mélanie Laurent va incarner la peintre animalière Rosa Bonheur (1822–1899) dans un biopic. Réalisé par l’écrivaine et cinéaste Fabienne Berthaud (Pieds nus sur les limaces, Un monde plus grand), le film sera tourné dans l’atelier même de l’artiste, au château de By, à Thomery en Seine-et-Marne, où elle vécut durant les quarante dernières années de sa vie.

Présentée d’octobre 2022 à janvier 2023, une grande exposition au musée d’Orsay avait remis en lumière ses peintures animalières d’un réalisme quasi photographique, dont le bluffant Labourage nivernais (1849). Des œuvres dont le succès commercial lui valut d’être la première artiste femme à recevoir la Légion d’honneur, et la première femme à s’acheter en son nom un bien immobilier avec le fruit de son travail ! Statut qui lui a fait connaître un regain d’intérêt à l’ère #MeToo, tout comme ses propos féministes et son homosexualité fortement présumée, l’artiste ayant vécu 40 ans (sans se marier ni avoir d’enfant) au côté de Nathalie Micas, puis de la peintre américaine Anna Klumpke durant les toutes dernières années de sa vie.

Un choix surprenant à la défaveur d’actrices plus proches de l’image de la peintre

Rosa Bonheur, Labourage nivernais

Rosa Bonheur, Labourage nivernais, 1849

i

Huile sur toile • 130 × 260 cm • Coll. msuée d’Orsay, Paris • © Bridgeman Images

Peu ressemblante, trop jeune, trop glamour, pas assez queer… Certains internautes ont critiqué, ce week-end, le choix de casting de la réalisatrice sur les réseaux sociaux. La créatrice de contenus Margaux Brugvin s’est étonnée dans une story Instagram du peu de ressemblance entre Mélanie Laurent et la peintre, et de l’âge peu adapté de l’actrice (41 ans, alors que le film se concentrera sur les dernières années de l’artiste, qui vécut jusqu’à 77 ans), avant de demander aux internautes à qui ils auraient attribué ce rôle. Le vote s’est conclu par la victoire de Josiane Balasko, 73 ans, interprète de Marie-Jo dans Gazon maudit en 1995, l’un des premiers films français grand public à avoir abordé l’homosexualité féminine, et a vu émerger une autre candidate : l’humoriste et comédienne Muriel Robin, 68 ans, féministe et bisexuelle assumée.

Lire aussi article :  Ledger lève 380 millions de dollars

Des doutes sur le traitement de la vie de Rosa Bonheur

Ce choix d’une actrice dont l’apparence édulcore l’allure robuste et « masculine » de Rosa Bonheur pousse à s’interroger sur ce que le film dira de sa vie et de sa personnalité, les relations lesbiennes de la peintre ayant été souvent passées sous silence, ou évoquées de façon volontairement discrète et peu claire.

D’autant plus que Fabienne Berthaud travaille sur ce film en étroite collaboration avec la propriétaire du château de By, Katherine Brault, qui a acheté le bâtiment en 2017 et l’a transformé en musée, où elle assure elle-même des visites guidées. Or cette châtelaine est justement très critiquée pour sa persistance à taire et nier cet aspect précis de la vie de l’artiste. Une attitude qui a poussé les journalistes Carole Cassier et Anna Polonyi à sortir une web-série documentaire, Le Cas Rosa Bonheur : l’art de vivre avec les femmes sans passer pour une lesbienne (2022), qui présente la peintre comme un cas d’école de l’invisibilisation de l’homosexualité féminine.

Fabienne Berthaud, dont ce sera le sixième film, a cependant décrit son projet comme « une ode aux femmes audacieuses, aux animaux et à l’amour libre ». « Rosa Bonheur a donné une âme aux animaux, et reste à ce jour une figure majeure de l’émancipation des femmes », a-t-elle expliqué à Variety. En dépit de son manque de ressemblance avec la peintre, Mélanie Laurent a, quant à elle, joué de nombreux rôles de femmes fortes et indépendantes, et réalisé des films à la fibre féministe comme Le Bal des folles (2021) et Voleuses (2023). Le film de Fabienne Berthaud, dont les dates précises de sortie et de tournage ne sont pas encore connues, devrait entrer en production en 2025. Il faudra donc encore un peu de patience avant de pouvoir juger du résultat !

Lire aussi article :  Les valeurs fondamentales du Bitcoin





Source link