Marine Le Pen défend son directeur de campagne, épinglé pour ses agissements en tant que préfet


Christophe Bay fait l’objet d’une enquête du Monde, révélant des dépenses inexpliquées et un management sans concession du temps où il exerçait dans l’Aube et en Dordogne.

De notre envoyé spécial à Hayange (Moselle)

La réponse ne s’est pas fait attendre. Quelques heures après la publication par Le Monde d’une enquête sur le directeur de campagne de Marine Le Pen, Christophe Bay, la candidate à la présidentielle a profité d’une déambulation sur le marché du fief RN Hayange (Moselle), pour confirmer toute sa confiance au préfet. «En aucun cas», sa place n’est remise en cause dans le dispositif de campagne, a-t-elle assuré.

«Ce type d’article ordurier, j’ai 40 ans d’expérience en ce domaine. Je connais Christophe depuis six ans. Je n’ai jamais vu ni de près ni de loin, le moindre agissement du type de ceux qui font l’objet de cet article diffamatoire pour lequel il va d’ailleurs immédiatement porter plainte et se porter partie civile», a surenchéri l’ancienne avocate.

Dans son article, le quotidien du soir publie une recension de plusieurs enquêtes administratives diligentées entre 2011 et 2016 sur Christophe Bay, alors préfet de l’Aube et de Dordogne. Des dépenses inexpliquées et un management sans concession seraient reprochés à celui qui a un temps était directeur de cabinet adjoint de Brice Hortefeux, au point de convaincre le ministère de l’Intérieur de le démettre de ses fonctions.

Le directeur de campagne de Marine Le Pen assure au Figaro : «C’est un ramassis de ragots, de mensonges et de saloperies. Ces enquêtes administratives n’ont donné lieu à aucune sanction ni poursuite. Le Monde tire des supputations sur des rapports, sans se poser la question de savoir pour quoi ils ont été diligentés…»

Dans un communiqué publié plus tôt dans la matinée ce jeudi, Christophe Bay déclarait : «J’ai pris connaissance des allégations stupéfiantes du journal Le Monde. J’ai demandé à mon avocat de déposer les plaintes nécessaires.»

Lire aussi article :  Agroécologie - Rex Agri : un outil de partage d'expériences entre agriculteurs

À VOIR AUSSI – Présidentielle 2022: «Eric Zemmour est en train de porter un coup mortel à Marine Le Pen», affirme Alain Minc



Source link