La citadelle d’Ajaccio, nouveau bastion de la culture en Corse


En 500 ans d’existence, la citadelle n’avait jamais ouvert ses portes au public. Et pour cause : édifié au XVIe siècle par la République de Gênes pour défendre la Corse, l’ouvrage est resté réservé aux militaires… Jusqu’en 2020. Récemment, la ville a mandaté une société publique locale d’aménagement du territoire (Ametarra) pour organiser sa refonte complète.

Les militaires sont partis il y a trois ans, mais les travaux, débutés en 2021, dureront encore une quinzaine d’années. Une éternité ! En attendant, morceau par morceau, la citadelle se dévoile chaque été au public

À gauche : « Hè viva ! » installation du Collectif GRU (2022). À droite : futurs espaces d’exposition de la Citadelle d’Ajaccio.

À gauche : « Hè viva ! » installation du Collectif GRU (2022). À droite : futurs espaces d’exposition de la Citadelle d’Ajaccio.

i

© Collectif GRU © Faustine Poingt

Ce qu’il faut savoir

La question s’est posée, mais la réponse a été vite trouvée : non, les Ajacciens comme les visiteurs de passage n’allaient pas attendre la fin des travaux pour (enfin) pouvoir découvrir de l’intérieur de la citadelle, ce chef-d’œuvre d’architecture défensive planté au bord de la mer depuis cinq siècles.

Cet été, ce sont les places haute et basse qui se dévoilent au public ainsi que la poudrière, transformée en centre d’art contemporain ; au mois de septembre, les douves ouvriront, en compensation de la place haute qui fermera alors. L’idée ? Habituer les locaux aux lieux, donner un aperçu de l’activité culturelle corse et créer un nouveau pôle touristique dans la ville.

La Guinguette de la Citadelle avec l’installation « Hè viva ! » du Collectif GRU.

La Guinguette de la Citadelle avec l’installation « Hè viva ! » du Collectif GRU.

i

À ne pas rater cet été

Le geste fort de cette année 2023, c’est celui de l’artiste et architecte Gilles Brusset, qui investit les remparts avec une installation en inox… dont les éléments miroitants se glissent dans les joints du bâti existant pour refléter la mer voisine, reine des reines. Toujours côté art, le Fonds régional d’art contemporain de Corse, implanté à Corte, investit la poudrière avec une exposition collective intitulée « La Merveilleuse », réunissant des plasticiens tels que Caroline Belardy, Étienne Bossut ou Alain Séchas autour du thème de la Méditerranée (encore !).

Lire aussi article :  Après la crise pétrolière, les espoirs du sucre ont fondu-Conjoncture et marchés

Une guinguette et un marché d’artisans (avec notamment une galerie d’artistes corses, un spécialiste du liège et un studio photo) complètent le panorama de cette citadelle, dont l’avenir architectural se dévoile au sein d’une « Maison du projet ». Des visites guidées sont également organisées. On l’aura compris : les Corses ont désormais une raison de plus d’être fiers de leur île !

Arrow

La Merveilleuse. Exposition collective

Du 8 juin 2023 au 23 septembre 2023

frac.corsica

Arrow

Retrouvez tous nos pèlerinages arty de l’été :



Source link