Victoire et record de l’épreuve pulvérisé pour le Kényan Rotich


Le record de Bekele a été pulvérisé lors de cette 44e édition ce dimanche dans les rues de Paris.

Le Kenyan Elisha Rotich, 31 ans, a remporté la 44e édition du marathon de Paris en 2h04’23” et a pulvérisé le record établi en 2014 par l’Ethiopien Kenenisa Bekele en 2h05′03′′. L’Éthiopien Hailemaryam Kiros et un autre Kenyan, Hillary Kipsambu, finissent deuxième et troisième, respectivement à 19 et 21 secondes du vainqueur. Les cinq premiers coureurs terminant sous la barre du précédent record. Le meilleur Français, Yohan Durand, a bouclé la course à la 15e place en 2h 09 min 21 sec, remportant le titre de champion de France.

Triplé des Ethiopiennes

Triplé des Ethiopiennes chez les filles avec Tigist Memuye, lauréate 2h26’12, en l’absence des grands noms de la discipline. Tigist Memuye arrivant en tête en 2 heures 26 minutes et 12 secondes, devant Yenenesh Dinkesa (2h 26 min 15 sec) et Fantu Jimma (2h 26 min 22 sec).

Le Français Julien Casoli s’est par ailleurs imposé dans la catégorie handisport fauteuil pour la 4e fois de sa carrière. Avec un temps de 1 h et 33 minutes, il compte 2’57 d’avance sur le Britannique Sean Frame.

Trente mois après sa dernière édition

Trente mois après sa dernière édition en avril 2019, avec deux reports et une annulation en 2020, puis une date fixée à l’automne plutôt qu’au printemps en 2021, l’épreuve parisienne a permis à des dizaines de milliers d’amateurs de retrouver le bitume parisien, sous réserve de présenter un passe sanitaire et de porter un masque dans la zone de départ.

Lire aussi article :  Quelles qualités mal gérées peuvent devenir un danger pour entreprendre ?

À voir aussi – Pour la huitième fois, le Marocain Rachid El Morabity s’impose au Marathon des Sables



Source link