un échec et une leçon pour Spencer



Comme on l’a dit hier, l’heure du post-mortem est déjà là pour le cas Redfall, et c’est directement Phil Spencer qui est venu s’exprimer sur le sujet lors du dernier podcast Kinda Funny Games.

Et voici ce qui en ressort :

– Spencer est conscient des problèmes premiers du jeu d’Arkane et de la déception que ça a engendré, en plus d’un risque de manque de confiance à venir.

– Il l’est d’autant plus que les soucis vont au-delà de la technique, et donc que reporter une nouvelle fois le jeu n’aurait pas sauvé l’affaire.

– Microsoft s’attendait à une moyenne d’environ 80 sur Metacritic (il est à 62).

– Prenant des exemples comme Grounded et Sea of Thieves, Spencer assure que Redfall ne sera pas abandonné, déjà par des MAJ de correctifs, le mode 60FPS sur Xbox Series et probablement davantage. Pour autant, il sait aussi que le prix des jeux actuels doit pousser les développeurs à proposer une expérience convenable dès le lancement, et assume « l’entière responsabilité » de cet échec.

Redfall sert également de leçon : Spencer avoue que les joueurs n’ont pas les mêmes attentes envers un jeu tiers et un titre first-party (rien que par le principe de concurrence), et Xbox aurait dû s’engager plus activement envers Arkane et pousser davantage le studio à exploiter les ressources internes de Microsoft pour avancer plus vite, et mieux.

– Spencer indique que Redfall était déjà bien avancé dans son développement au moment de l’acquisition de Zenimax, mais que c’était une erreur de « laisser faire » simplement l’équipe plutôt que de leur proposer plusieurs experts de l’Unreal Engine (au hasard, The Coalition).

– Nous ne sommes pas dans le même cas de figure avec Starfield qui a bénéficié très rapidement de l’aide au développement Xbox.

– Pour autant, Xbox souhaite maintenir sa politique : laisser une liberté créative à ses studios et ne pas leur imposer des chantiers ou des suites à foison (sauf si les équipes le souhaitent), juste désormais beaucoup mieux les suivre et les accompagner. Il était temps.

« Peut-être que ça peut décevoir certains fans. Mais une équipe comme Rare a voulu faire Sea of Thieves. Obsidian a voulu faire Grounded. Tango a voulu faire Hi-Fi Rush. Comme beaucoup de monde, je pensais aussi qu’ils faisaient The Evil Within 3. Mais je veux donner aux équipes un support créatif pour pousser leurs capacités et leurs aspirations. »

Lire aussi article :  Le Cas Richard Jewell : l'histoire vraie derrière le film de Clint Eastwood - Actus Ciné

– Phil Spencer a toujours l’objectif de livrer à chaque trimestre au moins un AAA maison sur PC/Xbox.

– Il ne tourne pas autour du pot en approuvant que la promesse faite l’année dernière (la liste des jeux devant sortir « sur les 12 prochains mois ») n’a clairement pas été tenue.

– Il ne souhaite plus s’amuser à survendre le prochain Showcase, se déclarant juste « très enthousiaste », avec des annonces de titres inédits et des nouvelles des nombreux annoncés, dont certains figurant dans la question de Kinda Funny sans préciser lesquels (parmi Avowed, Hellblade II, Everwild, State of Decay 3, Contraband, Perfect Dark et Fable).

Le mot de la fin :

« Avec Xbox, nous n’essayons pas d’imiter une autre plate-forme, juste de créer notre propre marque et pousser la diversité de notre catalogue, ce qui espérons-le finira par être une force. Mais nous devons le faire avec qualité, nous devons le faire à temps et nous devons montrer aux gens ce qu’ils vont réellement voir [une fois le jeu entre leurs mains]. Nous devons montrer du gameplay. »

Effectivement.



Source link