L’iconique “chapelle de verre” de Lloyd Wright va être démantelée


Aux grand maux les grands remèdes ! Une décision drastique vient d’être prise pour sauver une pépite architecturale américaine : la Wayfarers chapel (1949–1951). Dessinée dans les années 1940 par Lloyd Wright (1890–1978), fils talentueux du fameux architecte Frank Lloyd Wright (1867–1959), ce célèbre édifice surnommé « the Glass church » (« l’église de verre ») est menacé d’effondrement par d’importants glissements de terrain qui l’ont déjà gravement endommagé, et qui ne cessent de s’intensifier. Face à cette situation d’urgence, sa direction a publié le 13 mai un communiqué dans lequel elle explique avoir pris la décision de le démanteler intégralement pour le reconstruire à un autre emplacement afin de « le sauver » d’une « destruction » inévitable et « irréparable ».

Cette étonnante et superbe construction translucide, perchée sur une falaise surplombant l’océan Pacifique à Rancho Palos Verdes, en Californie, dans la région de Portuguese Bend, est fameuse pour son architecture unique, associant formes géométriques et fusion organique avec le paysage. Très demandé pour les mariages – plusieurs célébrités, dont l’actrice et playmate Jayne Mansfield en 1958, et Brian Wilson, co-fondateur des Beach Boys, en 1995, y ont d’ailleurs échangé leurs vœux –, ce mémorial dédié au scientifique suédois et théosophe chrétien Emanuel Swedenborg (1688–1972) se définit comme un lieu spirituel ouvert à tous, quelle que soit leur foi ou leur origine.

Des glissements de terrain dévastateurs

Mais ce joyau, victime d’une accélération des glissements de terrain qui déstabilisent la zone depuis les années 1950, a subi d’importants dégâts durant ces derniers mois : plusieurs panneaux de verre se sont brisés, certains murs et éléments en métal se sont tordus, le sol en béton s’est fissuré et ses fondations ont été sérieusement endommagées. Une situation qui a conduit à sa fermeture en février 2024, et à l’annulation de 175 événements.

Lire aussi article :  Les femmes DJ tunisiennes cherchent à s'imposer dans un milieu d'hommes
Les ouvriers préparent les abords avant le démontage de la chapelle

Les ouvriers préparent les abords avant le démontage de la chapelle

i

© Damian Dovarganes/AP/SIPA.

La chapelle sera donc démontée puis reconstruite, « soit plus loin sur le même site, soit sur un site similaire, à Rancho Palos Verdes » a précisé son directeur Dan Burchett. « De nombreux matériaux d’origine seraient impossibles à reproduire aujourd’hui : le lamellé-collé en bois de séquoia ancien, les tuiles bleues du toit, l’élégant réseau d’acier qui maintient les vitres ensemble… » explique Katie Horak, directrice de l’Architectural Resources Group, entreprise en charge de cette opération qui devrait durer quatre ans. « Chaque jour qui passe entraîne de nouveaux dommages irréparables à ces éléments. Notre équipe s’est engagée dans une course contre la montre pour les documenter un à un, les déplacer, les mettre en sécurité puis les réassembler ».

Un joyau architectural classé

Inscrite au registre national des sites historiques américains, et désignée National Historic Landmark (un label prestigieux aux Etats-Unis) en 2023 pour son architecture et son aménagement paysager, la Wayfairers chapel a souvent servi de lieu de tournage : elle apparaît notamment dans la comédie romantique Endless Love (2014) et dans les séries télévisées comme The O.C.Newport Beach (2003–2007), 90210, spin-off de Beverly Hills (2008 à 2013), Sliders (1995), The Rockford Files (1974–1980), Revenge (2011–2015) et Lucifer (2016–2018). Sans compter les clips « Baby » de Marina and the Diamond’s, et « Amazing Grace » de Pentatonix, également tournés dans cet écrin de verre à l’allure à la fois romantique et futuriste !



Source link

Lire aussi article :  Caroube un coupe faim et bien plus encore !