le président chinois félicite la dirigeante hongkongaise Carrie Lam


Le président chinois Xi Jinping a «validé» mercredi 22 décembre la politique de la dirigeante hongkongaise Carrie Lam, qui a «mis fin au chaos et au désordre» dans le territoire semi-autonome avec une loi controversée sur la sécurité nationale.

Pékin a imposé à Hong Kong un tour de vis législatif afin de museler la dissidence suite aux manifestations pro-démocratie et anti-gouvernementales, souvent violentes, qui ont ébranlé l’ex-colonie britannique en 2019. Une loi sur la sécurité nationale, imposée en 2020 par les autorités centrales, a rendu illégale une grande partie de l’opposition, des partisans de l’autodétermination comme des voix plus modérées, et réservé les élections locales aux seuls candidats dits «patriotes».

30% des électeurs se sont déplacés dimanche

Le premier scrutin organisé selon ces nouvelles règles s’est tenu dimanche à Hong Kong pour renouveler le Conseil législatif local. Seuls 30% des électeurs se sont déplacés, soit le plus bas taux depuis la rétrocession de Hong Kong à la Chine par le Royaume-Uni en 1997. Cela n’a semble-t-il pas entamé le crédit de la cheffe de l’exécutif hongkongais Carrie Lam auprès de Pékin. Le gouvernement central «valide pleinement» la politique de l’administration Lam, a déclaré le président Xi Jinping à la dirigeante, actuellement en visite dans la capitale chinoise pour trois jours, selon un entretien diffusé par la télévision hongkongaise RTHK.

La situation «évolue continuellement pour le meilleur» à Hong Kong, a déclaré Xi, ajoutant que le scrutin du week-end dernier s’était «déroulé avec succès» grâce aux modifications imposées par Pékin au système électoral local. Le président a jugé devant Carrie Lam que le gouvernement hongkongais avait pris «des mesures fermes pour promouvoir un développement démocratique de Hong Kong en accord avec la situation réelle», toujours selon les images de RTHK.

Lire aussi article :  Pesticide interdit - La justice valide la destruction de carottes dans la Manche

L’administration Lam a «appliqué avec détermination» la loi sur la sécurité nationale, «mis fin au chaos et au désordre de manière légale» et «protégé l’autorité et la dignité de l’État de droit». «Les droits démocratiques de nos compatriotes de Hong Kong à être maîtres chez eux ont été réalisés», a souligné Xi Jinping. Les pays du G7 et l’Union européenne (UE) ont fait part en début de semaine de leur «vive inquiétude» après les élections du week-end dernier à Hong Kong, qu’ils considèrent comme un symbole de «l’érosion» de la démocratie locale.


À VOIR AUSSI – Hongkong: Amnesty International ferme ses bureaux à cause de la loi sécurité nationale



Source link