le nouveau chancelier Olaf Scholz a prêté serment devant les députés


«Ce sera un nouveau départ pour notre pays. Je veux tout faire pour cela», a déclaré le social-démocrate, qui se rendra vendredi à Paris et Bruxelles pour une visite officielle.

Le nouveau chancelier allemand Olaf Scholz a prêté serment mercredi 8 décembre devant les députés du Bundestag qui l’avaient élu auparavant au poste de chef de gouvernement de la première économie européenne.

À VOIR AUSSI – Revivez la passation de pouvoir entre Angela Merkel et Olaf Scholz

Le social-démocrate, qui a formé une coalition avec les Verts et les libéraux du FDP, succède à Angela Merkel qui se retire de la vie politique après 16 années au pouvoir. «Ce sera un nouveau départ pour notre pays. Je veux tout faire pour cela», a déclaré le social-démocrate de 63 ans, juste avant qu’Angela Merkel quitte la chancellerie, sous les applaudissements d’employés.

«Travaillez pour le bien de notre pays, c’est mon souhait et je vous souhaite bonne chance», a déclaré de son côté Angela Merkel. «C’est une tâche passionnante et gratifiante, exigeante également, mais si on l’aborde avec joie, c’est peut-être aussi l’une des plus belles tâches possible», a-t-elle ajouté à l’adresse de son successeur social-démocrate.

Visite à Paris et Bruxelles vendredi

Le nouveau chancelier se rendra ce vendredi en visite officielle à Paris où il rencontrera le chef de l’État Emmanuel Macron avant de se rendre à Bruxelles, a annoncé mercredi 8 décembre la chancellerie. Dans la capitale belge, il doit s’entretenir avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen et le président du Conseil Charles Michel avec au programme la préparation du sommet européen de la semaine prochaine, a précisé la chancellerie dans un communiqué.

Lire aussi article :  Qu'est-ce que la peinture académique ?

L’austère Olaf Scholz, longtemps mal-aimé du Parti social-démocrate est passé d’«automate» à chancelier. Son parti SPD était décrit il y a peu encore comme moribond. Non seulement il a remporté les législatives de septembre mais réussi sans accroc à mettre sur pied une inédite coalition avec les Verts et Libéraux. Le tout sans faire de vague. Il s’inspire pour cela du style tout en rondeurs de Merkel, jusqu’au mimétisme dans la gestuelle, au point d’être présenté par le quotidien de gauche Taz comme un «variant» de la chancelière.

Cet adepte de la course à pied est parvenu à s’imposer alors qu’il reste assez méconnu des Allemands eux-mêmes. La toute première biographie du futur chancelier n’a ainsi été publiée que lundi en Allemagne, alors qu’Olaf Scholz a été ministre à plusieurs reprises et maire de Hambourg, la deuxième ville du pays. Son père, âgé de 86 ans, a confié que son fils, une sorte de «M. je-sais-tout» quand il était enfant, lui avait prédit à l’âge de 12 ans qu’il deviendrait chancelier.



Source link