L’artiste derrière les décors des “Gardiens de la galaxie” ou “Jurassic World: Fallen Kingdom” : rencontre avec la Française Gaëlle Seguillon


C’est bien simple : elle dessine depuis qu’elle a « l’âge de tenir un crayon ». Gaëlle Seguillon (née en 1989) n’est pourtant pas née dans le sérail. D’ailleurs, elle a mis un certain temps à accepter l’idée de poursuivre une carrière dans la création. « Je ne connaissais que le métier d’artiste avec un grand A, qui fait des toiles, les expose… » Son petit truc à elle, c’était plutôt de personnaliser au maximum les interfaces des jeux vidéo auxquels elle jouait sur l’ordinateur familial, partagé avec ses frères. Pas exactement le profil beaux-arts, donc… Mais c’est en regardant des making of de longs-métrages durant ses années lycée que Gaëlle Seguillon découvre qu’il existe une kyrielle de métiers dans et autour du cinéma. « Ça m’a permis de comprendre qu’il pouvait y avoir des métiers créatifs sans être artiste peintre. » Banco !

Au lycée, toujours, un forum des métiers l’oriente vers différentes écoles ; elle postule et obtient Supinfocom, à Arles, où elle apprend durant trois ans à utiliser différents logiciels, comme Photoshop, en même temps qu’elle révise le b.a.-ba du dessin, de la peinture ou de l’anatomie. « J’ai assez vite pris conscience que ce n’était pas tout à fait le type de cursus qui me correspondait, se souvient-elle. Mon rêve, c’était de travailler sur des films en prise de vue réelle [pas des films d’animation, donc, ndlr]. Je voulais créer des environnements pour ces films. » Elle déménage alors et intègre ARTFX à Montpellier, où elle approfondit ses connaissances en effets spéciaux, via les logiciels Maya ou Nuke. « Au fur et à mesure de cet apprentissage, j’ai choisi de me spécialiser en matte painting, qui consiste à créer des environnements. »

Lire aussi article :  Marine Le Pen honore la «victoire» de 1918 et le général Castelnau

Le matte painting, une discipline aussi ancienne que le cinéma

Continuez votre lecture

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link