EN DIRECT – Wolfsburg-Lille : le Losc fait la course en tête et entrevoit les 8es


A VENIR : Début du direct :

EN COURS : Mis à jour

TERMINE : Fin du direct :

MI-TEMPS ! LE LOSC EST QUALIFIÉ POUR LE MOMENT ! (45è)

L’arbitre siffle la mi-temps. Le LOSC s’est très rapidement mis à l’abri grâce à un but de Burak Yilmaz (12è). S’il a donné l’impression de maîtriser son sujet, il a petit à petit reculé et concédé des occasions. Côté Wolfsburg, les allemands semblent sans autre solution que des centres vers les deux mètres de Wout Weghorst. Ils se sont toutefois réveillés dans les cinq dernières minutes et auraient pu égaliser sans un sauvetage de Reinildo sur sa ligne (44è).

Wolfsburg reprend le dessus (44è)

Les Allemands semblent avoir enfin pris la mesure du match. Même si des erreurs techniques subsistent, ils sont plus présents dans l’impact et le pressing.

Corner pour Wolfsburg (41è)

C’est le troisième du match, tous pour les Verts.

Troisième tir pour Weghorst (40è)

L’attaquant néerlandais est une nouvelle fois trouvé dans la surface mais collé par Fonte. Sa tête est encore une fois loin du cadre.

Wolfsburg sans solutions (40è)

Les Allemands se heurtent au 4-4-2 lillois bien en place. Les espaces sont peu nombreux et la seule solution semble venir de centres vers Weghorst.

André joue avec le feu (39è)

Le milieu lillois repousse un ballon de l’épaule dans sa surface. L’arbitre ne bronche pas et ne siffle pas pénalty.

Plus de tirs pour Wolfsburg (37è)

Les Allemands cumulent 4 tirs, dont trois de la tête. Le LOSC n’en a que trois mais semble maîtriser bien plus sa copie.

Lire aussi article :  Avec cette vidéo filmée à l’iPhone 11 Pro, redécouvrez la beauté de l’Égypte

Ikoné virevoltant (36è)

L’ailier domine Otavio sur son couloir droit depuis le début du match. Il résiste bien à la défense allemande et arrive dans la surface mais ne trouve pas de solutions.

Yilmaz pour la frappe (35è)

Le turc enroule sa frappe mais c’est facilement capté par Casteels.

Coup franc pour le LOSC (34è)

Sur une perte de balle de Guilavogui, les Lillois se projettent bien et Yilmaz provoque un coup-franc à la limite de la surface, sur la gauche.

Corner pour Wolfsburg (32è)

Mbabu provoque un nouveau corner pour son équipe. Le Français Maxence Lacroix coupe bien la trajectoire mais ne cadre pas sa tête.

Occasion pour Wolfsburg (31è)

Les Allemands se réveillent mais, malheureusement pour eux, Gerardt ne parvient pas à contrôler la belle passe de Vranckx.

Occasion avortée pour le LOSC (29è)

Renato Sanches manque la dernière passe salvatrice. Les lillois sont en nombre dans la surface adverse.

Grbic capte la tête de Weghorst (28è)

Le portier lillois est bien sur la trajectoire du géant néerlandais, bien trop seul. Heureusement que le buteur n’a pas mis suffisamment de puissance dans sa tête.

Faute de Reinildo (28è)

Le latéral gauche lillois commet une faute évitable près du poteau de corner. Coup-franc à suivre.

Le LOSC appliqué (26è)

Le LOSC maîtrise son sujet pour le moment. Une ouverture lumineuse de 60 mètres de Sanches vers David ne donnera rien, la faute au mauvais contrôle de l’attaquant.

Botman impérial (24è)

Otavio déborde Celik sur le côté droit et adresse un bon centre, détourné par Botman, impérial pour le moment. Le contre, mené par le buteur Yilmaz, ne donnera rien.

Tête non cadrée pour Weghorst (23è)

Enfin sorti de leur camp, les Allemands parviennent à trouver leur buteur, bien suivi par Fonte. La tête est largement au-dessus.

Wolfsburg a du mal (22è)

Acculés depuis quelques minutes, Wolfsburg multiplie les erreurs techniques, à l’image de ce dégagement en touche du gardien Casteels.

Des Lillois dominants (20è)

Les Dogues montrent les crocs et répondent présents dans les duels, à l’image de la surprise du jour : Gabriel Gudmundsson.

La même pour Fonte (18è)

Jose Fonte fait une faute “intelligente” pour stopper une contre-attaque allemande. le capitaine lillois n’était pas sous la menace d’une suspension au prochain tour, au contraire de Yilmaz.

Lire aussi article :  Les recommandations ultimes du professeur Gensler

Premier carton du match (17è)

Le défenseur central de Wolfsburg Sebastian Bornauw est averti pour une faute sur Renato Sanches.

L’arbitre laisse jouer (17è)

Monsieur Orsato laisse beaucoup jouer en ce début de rencontre. Les défenseurs lillois parviennent même à bouger Wout Weghorst et ses presque deux mètres.

Attention au relâchement lillois (14è)

Douzième en Ligue 1, les Lillois ont pris la fâcheuse habitude de lâcher des points après avoir mené au score. Prudence donc, pour les hommes de Jocelyn Gourvennc

La réponse de Wolfsburg (13è)

Waldschmitt arme une lourde frappe à l’entrée de la surface qui passe au ras du poteau de Grbic.

BUUUUUUT POUR LE LOSC (12è)

Sur le corner adverse, Grbic relance vite vers Ikoné. Le natif de Bondy progresse sur l’aile droite et sert parfaitement Burak Yilmaz, au second poteau qui ajuste le gardien allemand et donne l’avantage au LOSC. Un contre éclair, la marque de fabrique des Nordistes.

Corner pour Wolfsburg (11è)

Bien lancé en profondeur, Mbabu force Reinildo à concéder le premier corner. C’est capté par Grbic.

Un round d’observation (10è)

Les deux équipes ne veulent pas trop se livrer et font beaucoup d’erreurs techniques. 

Un troisième entraîneur en 6 mois

Enlisé à la huitième place en Bundesliga et dernier en Ligue des champions, Wolfsburg a limogé il y a un mois son entraîneur Mark Van Bommel, arrivé cet été. Florian Kohfeldt, qui l’a remplacé, est dont le troisième technicien en six mois sur le banc allemand.

Burak Yilmaz trop altruiste (6è)

Pourtant en bonne position de frappe à l’entrée de la surface, Yilmaz cherche David, sans succès. 

Le LOSC pose le pied sur le ballon (5è)

Petit à petit, les Dogues avancent dans la partie de terrain allemande et s’installe en nombre.

Les Allemands prennent la possession à leur compte (3è)

Les Verts sont très hauts et nombreux dans la partie de terrain lilloise, tandis que les Lillois veillent à contrôler la profondeur.

Lire aussi article :  Plus Belle la Vie va "injecter les conséquences du confinement sur la société française " [INTERVIEW] - News Séries à la TV

Wolfsburg déjà à l’attaque (2è)

Les Allemands doivent attaquer et l’ont compris. Après une perte de balle lilloise, ils se projettent vite avant que Botman ne dégage le ballon.

Le coup d’envoi est donné

Ce sont les Allemands qui engagent ! 

Un public peu nombreux

En raison de la résurgence de l’épidémie de Covid en Allemagne, mais également d’un manque d’intérêt de la population locale, le nombre de spectateurs à la Volkswagen Arena est limité ce soir. 6 000 personnes peuplent les travées du stade.

Une soirée historique pour le LOSC

Le Losc ne s’est qualifié qu’une fois pour les huitièmes de finales de Ligue des champions. C’était en 2006, année où le club avait fini deuxième de sa poule avant de s’incliner face à Manchester United. Finir en tête de son groupe serait en revanche une première pour le club.

Gourvennec : “Je n’ai pas envie qu’on soit dans le calcul et la gestion”

Le technicien lillois a affirmé avant la rencontre que le LOSC ne vient pas uniquement pour défendre. S’il suffit du point du match nul pour se qualifier, une victoire assurerait la première place aux Nordistes et un tirage plus clément en huitièmes.

Wolfsburg à trois derrière

Florian Kohfeldt a quant a lui opté pour son traditionnel 3-4-1-2. Deux Français, Maxence Lacroix et Josuha Guilavogui seront en défense centrale. Jérôme Roussillon, latéral gauche, est lui sur le banc. Sur le front de l’attaque, les Lillois devront se méfier du redoutable buteur néerlandais Wout Weghorst.

Gudmundsson préféré à Angel Gomes

Jocelyn Gourvennec a aligné son habituel 4-4-2. Seul changement par rapport à son équipe-type : la présence de Gabriel Gudmundsson. Le latéral gauche de formation évoluera au poste d’ailier gauche, en lieu et place de Jonathan Bamba, suspendu.

Qui sortira du groupe G ?

Le match de ce soir a d’énormes enjeux ! Le groupe G, composé du LOSC, de Séville, de Salzbourg et donc, de Wolfsburg est le seule où aucune place n’est décidée. Pour les Dogues, un nul suffirait à se qualifier en huitièmes de finales tandis que les Allemands sont obligés de gagner pour espérer continuer dans la compétition.

Bonsoir à toutes et à tous !

Bienvenue sur ce live de la rencontre entre le Vfl Wolfsburg et le LOSC. Les Nordistes peuvent se qualifier et ainsi rejoindre le PSG en huitièmes de finale. Coup d’envoi 21h à la Volkswagen Arena.





Source link