Unanimité des députés pour supprimer une surcotisation réglée par les sapeurs-pompiers


L’Assemblée nationale unanime a voté jeudi soir la suppression d’une surcotisation salariale sur la prime de feu des sapeurs-pompiers professionnels, demandée de longue date et qui permettra une hausse d’environ 50 euros par mois sur leur fiche de paie.

Dans le cadre de l’examen du projet de budget 2022 de la Sécu, les députés ont validé des amendements issus de l’ensemble des groupes politiques. «C’est une décision de justice», a salué le ministre des Comptes publics Olivier Dussopt. Emmanuel Macron l’avait évoquée à Marseille mi-octobre au Congrès national des sapeurs-pompiers.

«Tout vient à temps»

Entrée en vigueur en 1991, cette surcotisation avait pour objectif de permettre à tous les pompiers professionnels de bénéficier de l’intégration de l’indemnité de feu dans le calcul de leur retraite, même s’ils n’avaient cotisé qu’un an pour cette dernière. Les sapeurs-pompiers en exercice payaient ainsi pour leurs aînés, et ce fonctionnement devait durer jusqu’en 2003, date à laquelle le système devait retrouver son équilibre. Mais la majoration a perduré. «Tout vient à temps», s’est félicité le député LR Jean-Pierre Door, qui en est à son 20e et dernier budget de la Sécu.



Source link

Lire aussi article :  Hugo Servanin : jeune géant de la sculpture