Produits phytosanitaires – Résolution controversée adoptée en France


Les députés français ont adopté jeudi une résolution controversée contre la « surtransposition » de règles européennes dans l’agriculture et les produits phytosanitaires, un soutien aux agriculteurs selon la majorité, une « capitulation face aux lobbies » selon la gauche.

Des « interdictions de produits phytosanitaires ont été prises au niveau national sans harmonisation européenne et ont conduit de nombreuses filières à des impasses », a déclaré l’ancien ministre de l’agriculture Stéphane Travert, auteur de la résolution cosignée par des députés de la majorité présidentielle.

Il a notamment cité le « 1-3D (1,3-Dichloropropène) pour les carottes des sables », ou l’interdiction des néonicotinoïdes en 2018, appelant à ce que les interdictions se fassent à l’échelle européenne. « Nous ne pouvons plus nous permettre des distorsions de concurrence », a-t-il argué.

La résolution, adoptée par 68 voix contre 21 et qui n’a pas force de loi, appelle à « lutter contre les surtranspositions » en matière agricole, c’est-à-dire la traduction de directives européennes dans le droit français en les rendant plus contraignantes qu’à l’origine. Elle demande aussi davantage de « clauses miroir » entre les pays et le renforcement de « la recherche d’alternatives » aux produits phytopharmaceutiques.

Mais au grand dam des élus de gauche, elle appelle surtout à subordonner toute « interdiction de produits phytopharmaceutiques » à « l’existence de solutions alternatives efficaces, n’entraînant pas de perte de rendement, ni de surcoûts inacceptables pour le producteur ».

« Vous voilà à revendiquer le droit à tuer les abeilles, d’empoisonner la santé humaine, au nom du productivisme agricole », a tancé l’écologiste et ancienne ministre Delphine Batho, dénonçant une « capitulation face aux lobbies ».

La tension entre l’Anses (l’agence de sécurité sanitaire qui a la main sur la mise sur le marché des produits phytosanitaires) et le gouvernement est montée d’un cran ces dernières semaines. L’agence a largement interdit fin avril l’herbicide S-métolachlore, contre l’avis du ministre de l’agriculture Marc Fesneau.

Lire aussi article :  Gamekyo : Vampire The Masquerade : Bloodlines 2 reporté



Source link