Pousse de l’herbe – Une production d’herbe conforme à la normale à fin juin


Au 20 juin 2023, la pousse cumulée des prairies permanentes est conforme à la normale au niveau national, indique Agreste, elle est même supérieure de 3 % à celle de la période de référence 1989-2018.

Pousse de l’herbe en France au 20 juin 2023. En rouge foncé/marron : déficit sévère (60 % et moins) ; en rouge : déficit important (75 % et moins) ; en orange : déficit faible (de plus de 75 à 90 %) ; en vert : normal (de plus de 90 à 110 %) ; en vert foncé : excédent (plus de 110 %). ( © Agreste-Isop-Météo France-Inrae)

La production nationale d’herbe atteint 59 % de la production annuelle attendue, au 20 juin 2023, soit 1,7 point de plus que la moyenne de référence. C’est le constat dressé par Agreste dans son dernier point de conjoncture consacré aux prairies.

Les pluies du mois de juin dans le sud de la France ont permis une reprise de la pousse de l’herbe, même si elle reste déficitaire dans la région Paca. La région Bourgogne-Franche-Comté enregistre également un léger déficit.

Le temps sec observé sur une large moitié nord de la France a accentué la sécheresse et ralentit la production d’herbe. Elle reste toutefois excédentaire sur le nord de la Bretagne, en Basse-Normandie et sur la majorité des massifs montagneux où les pluies ont été bénéfiques. C’est le cas chez Cédric, dans la Creuse, les orages ont permis une bonne pousse de l’herbe mais ont dégradé la qualité des foins.

Dans l’Eure, malgré 25 mm, Antoine Thibault a déjà dû arrêter le pâturage :





Source link

Lire aussi article :  Escroquerie à la viande chevaline - La faute à « la complexité » des règles européennes ?