Passe sanitaire: nouveau samedi de mobilisation


Entre 60.000 et 80.000 manifestants sont attendus dans toute la France samedi, onzième acte d’une mobilisation hebdomadaire en baisse depuis plusieurs semaines.

Quelque 185 manifestations sont à nouveau prévues samedi 25 septembre en France contre le passe sanitaire mis en place par le gouvernement pour contrer l’épidémie de Covid-19, onzième acte d’une mobilisation hebdomadaire, en baisse depuis plusieurs semaines. Entre 60.000 et 80.000 manifestants contre le passe sanitaire sont attendus samedi dans toute la France, a-t-on appris de source policière. Selon le ministère de l’Intérieur, ils étaient 80.000 manifestants sur l’ensemble du territoire le week-end dernier, dont 6.100 à Paris, loin des 237.000 participants du 7 août.

Quatre cortèges sont prévus dans la capitale, comme la semaine dernière et la police s’attend à une mobilisation équivalente (environ 6.000 personnes). À partir de midi dans la capitale, des «gilets jaunes» s’élanceront de la gare de Lyon pour aller jusqu’au Sacré-Cœur. À 14 heures, la manifestation des Patriotes, emmenée par Florian Philippot (ex-numéro deux du Front national), se dirigera de la place de Barcelone (XVIe arr.) vers la place Vauban (VIIe arr.). Les deux derniers cortèges annoncés devraient être beaucoup plus petits.

Des tensions redoutées

La police redoute d’éventuelles «tensions» à Marseille, Metz et Nancy. Le 11 septembre, des heurts avaient éclaté dans la capitale entre manifestants et forces de l’ordre dans la matinée puis en fin de journée autour du Palais Royal, donnant lieu à 104 interpellations. Mais le 18 septembre, les défilés avaient été calmes et les autorités avaient seulement fait état de 12 interpellations dans tout le pays.

Lire aussi article :  ELECTROMECANICIEN VEVY - Vevy (39)

Un projet de loi pour proroger le passe sanitaire au-delà du 15 novembre sera présenté le 13 octobre en Conseil des ministres. Le passe sanitaire est devenu obligatoire le 21 juillet dans les lieux accueillant plus de 50 personnes. Il a ensuite été étendu aux hôpitaux sauf urgences, aux bars et restaurants, aux grands centres commerciaux sur décision préfectorale et le 30 août au 1,8 million de salariés au contact du public. Le 30 septembre, il devrait être appliqué aux 12-17 ans.

Cette nouvelle journée de mobilisation intervient alors que plus de 50 millions de Français ont reçu au moins une injection du vaccin et que la décrue des malades du Covid-19 se poursuit en France: vendredi 8.107 personnes étaient hospitalisées contre plus de 9.000 une semaine auparavant. Parmi ces patients, 1.586 se trouvaient en soins intensifs.

Le gouvernement avait annoncé mercredi la levée à partir du 4 octobre de l’obligation du port du masque à l’école primaire dans les départements les moins touchés par l’épidémie du Covid-19.



Source link