Les 12 musées à voir absolument à New York


New York est la ville des musées ! Suffisamment pour qu’on puisse y passer des journées entières à vibrer. Sur l’île de Manhattan comme dans le Queens ou à Brooklyn, les adresses ne manquent pas pour étancher votre curiosité et votre soif d’art. Art moderne, maîtres anciens, jeune scène américaine, design, mode… : il y en a pour tous les goûts !

New York abrite quelques-uns des plus grands musées au monde tels que le Metropolitan Museum, le MoMA ou encore le Guggenheim. Et bien d’autres institutions et centres d’art que l’on vous propose de découvrir dans cette sélection…

1. Le monde entier au Metropolitan Museum of Art

Le Metropolitan Museum of Art de New York

Le Metropolitan Museum of Art de New York

i

© P.Spiro / Alamy / Hemis

Impossible de manquer le Metropolitan Museum – ou plutôt le « MET » comme on l’appelle à New York. L’un des plus grands musées au monde (dix-huit départements) est aussi le plus visité de la ville tant il offre de chefs-d’œuvre à admirer, couvrant 5 000 ans ! Ne manquez pas les grands tableaux des maîtres européens, de Rembrandt à Monet, en passant par Cezanne, Van Gogh, Munch, Klimt ou Seurat. On s’émerveillera aussi devant les collections de l’Antiquité dont l’époustouflant temple égyptien de Dendour, dédié à la divinité Isis, et reconstruit au musée. Laissez-vous également captiver par les vitraux monumentaux Art nouveau de Louis Comfort Tiffany… Prévoyez une bonne journée (voir plus) si vous voulez prendre le temps de scruter ces collections étourdissantes ou profiter d’une des expositions du moment. Vous en voulez encore ? The Met Cloisters, musée dédié à l’art médiéval et aux cloîtres, est une annexe du Metropolitan Museum of Art ; il vous attend au nord de l’île de Manhattan.

Arrow

The Metropolitan Museum of Art

2. La crème de l’art moderne au MoMA

L’entrée du Museum of Modern Art, sur la 53<sup>e</sup> rue, New York

L’entrée du Museum of Modern Art, sur la 53e rue, New York

i

Tout amateur d’art qui se respecte ne peut pas imaginer séjourner à New York sans passer par le MoMA (Museum of Modern Art) ! Dans cette véritable institution de l’art moderne et contemporain se côtoient les chefs-d’œuvre qui ont fait date dans l’histoire de l’art, de l’hypnotique Nuit étoilée à Saint-Rémy de Van Gogh (1889) à la Roue de bicyclette de Marcel Duchamp (1913), signant les premières heures du ready-made, en passant par Les Demoiselles d’Avignon de Picasso (1907), inaugurant le cubisme, ou encore La Persistance de la mémoire (1931), les fameuses montres molles de Dalí Peintures, sculptures, photos, architecture ou design, le MoMA possède une des collections les plus influentes au monde, n’alignant que les grands noms sur ses six étages : Magritte, Monet, Hopper, Miró, Kahlo, Chagall, Warhol, Pollock… Une seule recommandation : achetez votre billet à l’avance et essayer de venir tôt le matin pour éviter l’affluence.

3. L’avant-garde dans le Queens, au MoMA PS1

Vue du MoMA PS1 à New York dans le Queens

Vue du MoMA PS1 à New York dans le Queens

i

© photo Noel Woodford / Courtesy MoMA PS1

Sous cette appellation un peu cryptée de PS1 se cache un des plus grands et anciens musées consacrés à l’art contemporain aux États-Unis. Ouvert en 1971, et placé, en 2000, sous l’égide du Museum of Modern Art pour continuer à en écrire l’histoire, cet endroit atypique ne présente que des expositions temporaires. Le PS1 se veut comme un lieu expérimental et avant-gardiste pour des artistes émergents. C’est ici que des noms tels que la performeuse Vanessa Beecroft ou Kimsooja, figure de l’art conceptuel, ont été révélés au grand public. Le lieu est aussi couru pour ses fêtes annuelles (les « Warm Up ») qui y sont organisées depuis vingt ans.

4. Le Guggenheim, splendide écrin d’art

Vue du Solomon R. Guggenheim Museum de New York

Vue du Solomon R. Guggenheim Museum de New York

i

© Solomon R. Guggenheim Foundation / Photo David Heald

Érigée sur la Cinquième Avenue en bordure de Central Park, l’institution, immédiatement identifiable grâce à son architecture signée de Frank Lloyd Wright, est des plus réputées. Dans ce splendide écrin blanc pur avec son mythique escalier hélicoïdal, on vient admirer, au rythme des expositions du moment, les toiles de grands maîtres de l’art moderne ou contemporain issues de la prestigieuse collection initiée par le fortuné Solomon R. Guggenheim.

Arrow

Guggenheim New York

5. Whitney Museum of American Art, toujours à la pointe

Le Whitney Museum of American Art de New York

Le Whitney Museum of American Art de New York, 2023

i

© Photo Ed Lederman / Courtesy Whitney Museum of American Art

Installé dans le sud de l’île de Manhattan, le « Whitney », comme on l’appelle dans la « Big Apple », met en valeur l’art américain des XXe et XXIe siècles. C’est dire si on y voit donc forcément des pépites : Edward Hopper, Andy Warhol, ou encore Jackson Pollock et Georgia O’Keeffe, mais pas seulement car la collection abrite plus de 21 000 œuvres signées de milliers d’artistes… Les expositions ont d’ailleurs à cœur de montrer des talents non encore confirmés. Fondé en 1931 par Gertrude Vanderbilt Whitney (1875–1942), artiste doublée d’une mécène, le musée prend place depuis 2015 dans un bâtiment moderne de près de 20 000 m2 d’où l’on peut contempler, en grimpant sur le toit, un beau panorama sur New York, avec une vue imprenable sur la High Line.

Arrow

Whitney Museum of American Art

6. Ça vaut le détour ! La Dia:Beacon Foundation

Entrée principale de la Dia:Beacon Foundation de New York

Entrée principale de la Dia:Beacon Foundation de New York

i

© Dia Art Foundation, New York / Photo Bill Jacobson Studio, New York / Courtesy Dia Art Foundation, New York

Il est très facile de s’y rendre (une heure et demie de train depuis New York), mais prévoyez bien votre journée ! Car la Dia, créée en 1974 pour promouvoir le minimalisme américain, est si colossale que, mises bout à bout, ses installations constituent plusieurs kilomètres carrés ! Sise dans ce qui était autrefois une imprimerie et déployée dans un bâtiment de 28 000 m², la Dia Art Foundation de Beacon expose quelques-uns des plus grands artistes de la seconde moitié du XXe siècle : Richard Serra, Donald Judd, Dan Flavin, François Morellet… On doit ces trésors à la collection Heiner Friedrich et Philippa de Menil. Si vous avez moins de temps, une galerie vous attend aussi dans le quartier de Chelsea, à Manhattan.

Lire aussi article :  Pêche - La population de requins en chute libre - Viticulture
Arrow

Dia:Beacon Reggio Galleries

7. Pour un peu d’histoire de la ville : le Museum of the City of New York

Vue intérieure du Museum of the City of New York avec l’installation “Starlight” du Studio Joseph, New York

Vue intérieure du Museum of the City of New York avec l’installation “Starlight” du Studio Joseph, New York

i

© Photo Eduard Hueber / archphoto / Courtesy Studio Joseph et Studio1Thousand

Au nord de Manhattan, ce musée a soufflé en 2023 ses cent bougies ! Excellent moyen de découvrir l’histoire de la ville, le Museum of the City of New York déploie sur plusieurs étages une série d’expositions originales, imaginées à partir de ses riches collections. Objets, costumes, dessins, design, affiches, films ; tout est mis en scène avec un art de l’entertainment qui ravira toute la famille. On croise dans les parcours de vrais chefs-d’œuvre, peintures d’Edward Hopper ou photographies de Berenice Abbott.

Arrow

Museum of the City of New York

8. Le must du design au Cooper-Hewitt Museum

La terrasse et le jardin Arthur Ross au Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum, New York

La terrasse et le jardin Arthur Ross au Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum, New York

i

© Cooper Hewitt, Smithsonian Design Museum / Photo Agaton Strom

Ce musée, fondé en 1896 par les petites-filles d’un riche industriel, Cooper-Hewitt, se déploie, face à Central Park, dans la magnifique Carnegie Mansion aux belles boiseries. Le Cooper-Hewitt Museum est le seul musée américain exclusivement consacré au design historique et contemporain. Ses collections riches de plus de 215 000 pièces (consultables uniquement en ligne) couvrent ainsi trente siècles dans l’histoire du design. Au rythme de deux à trois expositions chaque année, le musée dévoile ainsi ses trésors, du textile ancien aux œuvres sur papier en passant par des pièces de design moderne ou de dernière tendance.

Arrow

Cooper Hewitt Museum

9. La Frick, c’est chic !

Vue intérieure de la « Fragonard Room » à la Frick Collection de New York

Vue intérieure de la « Fragonard Room » à la Frick Collection de New York

i

Situé dans un hôtel particulier face à Central Park, et pas très loin du Guggenheim Museum, c’est l’un des plus beaux musées convoquant les grands maîtres anciens : défilent ici les Rembrandt, Bellini, Titien, Turner, Chardin, Ingres, Whistler, Vermeer, de La Tour… Ce lieu est l’œuvre d’Henry Clay Frick, magnat de l’industrie qui s’était fait construire juste avant la Première Guerre mondiale cette luxueuse résidence. À sa mort, en 1919, la demeure a été léguée à la ville de New York, tout comme sa prestigieuse collection qui réjouit le public. En travaux d’agrandissement jusqu’à la fin de l’année 2024, il faudra encore patienter pour retrouver le musée mais ses chefs-d’œuvre se donnent tout de même à voir au 945 Madison Avenue dans un espace temporaire.

Lire aussi article :  Exportation de céréales ukrainiennes - L'accord international « continue », estime l'ONU
Arrow

The Frick Collection

10. C’est gratuit ! Le Museum at FIT déroule le tapis rouge à la mode

Vue de l’exposition « Food and Fashion » au Museum at FIT de New York

Vue de l’exposition « Food and Fashion » au Museum at FIT de New York, 2023

i

Installé, pas très loin de Times Square, au cœur d’une école de mode (le Fashion Institute Technology, plus connu sous le nom de FIT), ce lieu est un vrai conservatoire de l’histoire de notre garde-robe, du XVIIIe siècle à nos jours. Recelant plus de 50 000 vêtements et accessoires, ainsi que des textiles, croquis, photographies et autres pièces de mode, il organise aussi de belles expositions. Avec une entrée gratuite, voilà qui épargne le porte-monnaie !

Galeries fermées jusqu’au 24 janvier 2024 et la réouverture de la prochaine expo consacrée aux manches.
Ouvertures du mercredi au vendredi, de midi à 20 h.
Du samedi au dimanche, de 10 h à 17 h.
Fermé les lundis, mardis et les jours fériés.

11. Avec des enfants, une après-midi au Museum d’Histoire naturelle

Détail de l’escalier dans l’atrium d’exploration « Kenneth C. Griffin » au Gilder Center de l’American Museum of Natural History

Détail de l’escalier dans l’atrium d’exploration « Kenneth C. Griffin » au Gilder Center de l’American Museum of Natural History

i

Gilder Center, New York © Photo Iwan Baan

Avec ses murs et ses balcons de béton arrondis, avec ses percées qui laissent entrevoir les expositions, la nouvelle aile de l’American Museum of Natural History (AMNH), inaugurée en 2023 après de longs travaux (et 465 millions de dollars), donne l’impression de débarquer dans une ruche ! Un tel décor invite forcément à l’aventure… Et vous serez servis ! Émerveillements garantis dans les galeries de minéralogie au spécimens colorés qui s’alignent tels de précieux bonbons dans les vitrines. Aux étages supérieurs, des trésors variés (squelettes, fossiles, roches, coquillages, animaux empaillés, cartes…) vous attendent. Une immersion à 360° emmène aussi le public à la découverte de notre ADN, de la forêt amazonienne, de l’océan et du cerveau. Les plus curieux d’entre nous n’oublieront pas d’entrer dans la volière tropicale aux papillons où virevoltent quatre-vingt-cinq espèces : magique !

Arrow

Museum d’histoire naturelle de New York

12. De l’autre côté du pont, au Brooklyn Museum

Vue du Brooklyn Museum de New York

Vue du Brooklyn Museum de New York

i

Dans l’arrondissement très cool de Brooklyn, au cœur d’un bâtiment néoclassique, on trouve un des plus anciens musées des États-Unis… Les origines du Brooklyn Museum remontent en effet à 1823. Juste derrière le Metropolitan Museum en termes de collection, ce musée conserve environ 1,5 million de pièces : des objets d’art, de la sculpture, de la peinture, des installations… Dans la collection permanente, toutes les périodes sont couvertes, de l’Antiquité égyptienne à nos jours, et tous les continents, de l’Afrique au monde islamique en passant par l’Océanie. Les compatriotes américains sont bien sûr les plus présents : on passe de l’iconique portrait du président George Washington par Gilbert Stuart (1796) à un « check » au rappeur Snoop Dogg photographié par Andres Serrano. On y vient aussi pour d’intéressantes expositions temporaires ! Dernière surprise : on admirera avant de partir les réserves du musée qui se donnent à voir…



Source link