Législation – Les robots agricoles auront-ils un jour la priorité à droite ? – Innovations et machinisme, Juridique, fiscal et social


L’État vient d’autoriser l’expérimentation de la circulation routière des machines autonomes, aujourd’hui interdite et l’un des principaux freins au développement de la filière en France.

C’est une étape décisive dans le développement de la robotique agricole en France. Au printemps, « vraisemblablement dans la région Grand-Est », des machines autonomes seront autorisées, dans le cadre de France Expérimentation, à circuler sur des voies publiques (sous supervision humaine), des chemins ruraux ou des petites routes pour passer d’une parcelle à l’autre. Le ministère de la Transformation et la Fonction publiques vient de faire cette annonce en marge du Salon de l’agriculture.

C’est RobAgri, association structurant depuis 2017 la robotique agricole en France en regroupant 85 acteurs (startups, laboratoires, industriels…), qui prendra en charge ces essais. « La filière se confrontait à un obstacle juridique lié au code de la route, qui ne permet pas à d’autres engins que des véhicules de circuler sur des voies publiques non fermées à la circulation », précise le ministère de la Transformation et la Fonction publiques.

La France, fer de lance mondial

Un arrêté d’expérimentation a donc été signé par tous les ministères concernés : Agriculture et Souveraineté alimentaire, Transition Écologique et Cohésion des territoires, et Intérieur et Outre-mer.

« Réussir à lever les freins législatifs quant à l’usage des robots dans les champs, on ne peut que s’en réjouir, réagit Gwendoline Legrand, co-directrice du Fira, le salon mondial de la robotique qui s’est tenu début février à Toulouse. Le sujet de la circulation d’un robot agricole d’une parcelle à l’autre a toujours été une des principales limites au développement de la filière. Le dispositif d’expérimentation à venir avec France Expérimentation représente une réelle avancée pour continuer de faire de la France le fer de lance de la robotique agricole sur le plan international ».

Lire aussi article :  En pleine crise des poubelles, la métropole Aix-Marseille épinglée pour sa gestion des déchets

Lever les freins juridiques

L’objectif du dispositif France Expérimentation est clair : simplifier le développement de projets innovants au service de la filière agricole en levant les freins juridiques et en autorisant la réalisation de tests grandeur nature sur le terrain. « À ce jour, nous avons d’ores et déjà accompagné plus de 150 projets », notent Sébastien Malangeau et Olivier Hébrard, les directeurs du programme.

Irrigation à partir d’eaux usées, production de protéines d’insectes pour l’aquaculture, désherbage robotique par micro-pulvérisation… Plusieurs programmes ont déjà été accompagnés dans l’agriculture.



Source link