Le Gendarme à New York à 21h sur M6 : pourquoi Louis de Funès est un excellent médicament – Actus Ciné


Alors que “Le Gendarme à New York” (deuxième volet de la célèbre saga de Jean Girault) est diffusé ce soir sur M6, la Rédaction d’AlloCiné vous prescrit une double dose de Louis de Funès !

Société Nouvelle de Cinématographie (SNC)

Même 37 ans après sa mort, Louis de Funès semble poursuivre de là où il se trouve la mission qu’il avait menée tout au long de sa vie : redonner le sourire aux spectateurs français, petits et grands, peu importe les circonstances. Leur faire oublier leurs soucis l’espace de quelques instants, panser leurs blessures à coups de grimaces et conjurer leurs larmes de chagrin en les faisant pleurer de rire. 

Sans doute est-ce la raison pour laquelle, en cette période de confinement si compliquée, les grandes chaînes ont reprogrammé de toute urgence plusieurs comédies majeures du maestro de la bonne humeur. Faute de vaccin ou de médicament officiel, faute de pouvoir sortir au restaurant ou au cinéma, c’est essentiel, il nous FAUT une double dose de Louis de Funès plusieurs fois par semaine. Après Le Gendarme de Saint-Tropez lundi dernier, M6 diffusera donc ce soir le deuxième volet de la célèbre saga réalisée par Jean Girault : Le Gendarme à New York

Dans ce second film, Cruchot et les membres de sa brigade traversent l’Atlantique direction les États-Unis pour assister au Congrès International de la Gendarmerie. Un pitch simplissime qui accouchera de nombreuses séquences à hurler de rire : un petit cours d’anglais signé Cruchot à bord du paquebot qui doit emmener les gendarmes à destination, une parodie dansante de West Side Story, une visite de New York “à la française”, et bien sûr la fameuse scène de l’entrecôte.

Société Nouvelle de Cinématographie (SNC)

Bref, un film qu’on a peut-être (sûrement) déjà regardé 50 fois, mais qu’on a étrangement, encore aujourd’hui, désespérément besoin de revoir.

Lire aussi article :  Irrigation, installation, compétitivité - Le ministre de l’agriculture fait le point sur les grands sujets d’actualité

Car soyons honnêtes, ce ne sont ni les scénarios ni la photographie qui font des épisodes du Gendarme de véritables joyaux du cinéma français, mais quelque chose d’autre. Quelque chose d’insaisissable, de mystérieux, de magique. Un produit très spécial, que l’on obtient en mélangeant les coups de gueule de Cruchot, l’accent de Michel Galabru, l’air ahuri de Jean Lefebvre, les hurlements de Claude Gensac, les cigales de Saint-Tropez et la musique de Raymond Lefèvre

Quelque chose que vous non plus, vous ne sauriez pas vraiment définir, mais que vous aussi, vous comprenez parfaitement.

Alors allez-y, n’hésitez pas, la Rédaction d’AlloCiné vous signe immédiatement l’ordonnance : Le Gendarme à New York, en cachet ou en pilule, à prendre ce soir aux alentours de 21h sur M6. Tout simplement parce qu’en pleine période d’inconnu, de doute, d’incertitude, ça fait un bien fou de rire devant un film que l’on connaît par coeur, de savoir joyeusement anticiper la réplique suivante, de se reposer quelques minutes à l’ombre du képi de cette valeur sûre qu’on appelle Louis de Funès.

(Re)découvrez la bande-annonce du film…

 



Source link