Le château de Chambord, une utopie de pierre plus vivante que jamais


S’il y a bien un château à visiter au moins une fois dans sa vie, c’est lui ! Et, de préférence, avec du temps devant soi. Car si le monument est en lui-même un colosse avec ses 426 pièces, 77 escaliers et 282 cheminées, il est aussi entouré d’un domaine équivalent à la taille de Paris intramuros, parcouru par trente kilomètres de sentiers serpentant entre forêts (dont 4 000 hectares de réserve naturelle), jardins potagers, vignes et parterres à la française. De quoi occuper deux bonnes journées !

En plus de visites ludiques, balades à vélo et spectacles de chevaux, on y vient chaque été pour son riche programme culturel. Outre un festival de musique classique qui se tient chaque année la première quinzaine de juillet, le château accueille régulièrement de grands concerts (comme celui du groupe Imagine Dragons le 8 septembre prochain) et, depuis 2011, des artistes contemporains en résidence qui continuent d’en faire un lieu vivant de création au XXIe siècle.

Vue aérienne du château de Chambord

Vue aérienne du château de Chambord

i

Architecture Renaissance française • © Domaine National De Chambord / Photo Drone Contrast

Ce qu’il faut savoir

Une utopie bien réelle ! Né en 1519 de la volonté du jeune roi François Ier (son animal-emblème, la salamandre, y est omniprésent), Chambord est une prouesse architecturale qui a nécessité près de trente ans de travaux et 220 000 tonnes de pierre de tuffeau acheminées par la Loire.

La lanterne de l’escalier à double révolution attribué à Léonard de Vinci au château de Chambord

La lanterne de l’escalier à double révolution attribué à Léonard de Vinci au château de Chambord

i

© Alamy / Hemis / Photo Patrick Escudero (3152144)

Expression même de la Renaissance, c’est un château d’une grande complexité formelle, qui tient à la fois des forteresses médiévales et des bâtisses imaginées par les architectes d’avant-garde du Quattrocento italien.

Lire aussi article :  - Expobiogaz 2023 : Le rendez-vous français du gaz renouvelable se tiendra à Strasbourg

Sur son berceau, s’est aussi penché le plus grand des maîtres de la Renaissance, Léonard de Vinci qui a probablement suggéré l’idée de l’escalier à double révolution, innovation spectaculaire emblématique de Chambord. Le monument vieux de 500 ans est aujourd’hui l’objet de sa plus grande campagne de restauration depuis le XIXe siècle – ne soyez donc pas surpris en le visitant de voir, ici et là, de vertigineux échafaudages le recouvrir.

Que voir cet été ?

Après Pablo Reinoso en 2022 – et avant Wang Keping à l’automne–, c’est au tour de Lionel Sabatté (né en 1975) de faire halte au château ! Ses créatures en métamorphose nées de poussières, de cheveux ou de rouille, viennent peupler tous les recoins de l’édifice, mais aussi – et c’est une première ! – la forêt, avec une œuvre pérenne nommée la Dame du Lac, sculpture-refuge figurant une chouette géante postée au bord de l’étang des Bonshommes.

Ce sont en tout 150 œuvres qui transforment la matière du vivant pour former une sorte de cabinet de curiosité, entre étrange et merveilleux. Une exposition qui résonne avec la nature-même de ce château extravagant conçu comme un organisme, avec ses tourbillonnants flux de circulation.

Arrow

Lionel Sabatté. Pollens clandestins

Du 14 mai 2023 au 17 septembre 2023

www.chambord.org

Arrow

Domaine national de Chambord



Source link