l’accusé se pourvoit en cassation


Le corps nu d’une prostituée roumaine, lardé de 26 coups de couteau, avait été découvert par des bûcherons le 15 décembre 2016 dans une forêt du Jura. Tous les os de son visage étaient brisés, la rendant méconnaissable.

Alexandre Verdure, un ancien travailleur frontalier condamné en septembre par la cour d’assises d’appel du Jura à 30 ans de réclusion pour le meurtre sauvage en 2016 d’une jeune roumaine prostituée en Suisse, va se pourvoir en cassation, a indiqué lundi 18 octobre son avocat.

L’homme de 34 ans, qui a toujours clamé son innocence, a décidé de se pourvoir en cassation, a indiqué à l’AFP Me Sylvain Cormier, confirmant une information du journal Le Progrès. Cet ancien agent de sécurité, qui habitait Mouthe (Doubs) avec sa compagne et son fils au moment des faits, avait été condamné en première instance à 20 ans de réclusion criminelle. Sa peine a été alourdie en appel.

26 coups de couteau

Il a toujours maintenu qu’il n’avait pas tué Mihaela Miloiu, 18 ans, avec laquelle il avait eu une relation tarifée dans la nuit du 29 au 30 novembre 2016 à Sullens, en Suisse. Alexandre Verdure a en revanche reconnu avoir transporté son corps pour l’abandonner dans la forêt du Frasnois (Jura), en France. D’après sa version, il aurait agi sous la menace des proxénètes de la jeune femme.

Lire aussi article :  Macron se penche de nouveau sur l'avenir de Marseille

Mihaela Miloiu, adolescente roumaine tombée sous la coupe d’un «lover boy» qui l’avait séduite puis prostituée sur les trottoirs en Suisse, est longtemps restée «l’inconnue du Frasnois». Son corps nu, lardé de 26 coups de couteau, avait été découvert le 15 décembre 2016 dans la forêt du Frasnois (Jura). Tous les os de son visage étaient brisés, la rendant méconnaissable.

Près d’un an après sa mort, deux gendarmes français et suisse avaient finalement fait le rapprochement avec une carte d’identité au nom de Mihaela Miloiu retrouvée à Sullens, à proximité de traces de sang. Ils avaient ensuite confondu Alexandre Verdure en vérifiant les entrées dans les hôpitaux du secteur. Le trentenaire s’était en effet rendu le 30 novembre 2016 à l’hôpital pour faire soigner une blessure à une main.



Source link