La compagnie G7 suspend ses taxis Tesla après un accident grave samedi à Paris


Un chauffeur de taxi avait perdu le contrôle de son véhicule, vraisemblablement à cause d’un problème technique. Environ 37 chauffeurs de taxi sont concernés par la suspension.

Un accident dramatique et spectaculaire a poussé la compagnie de taxis G7 à mettre ses Tesla Model 3 à l’arrêt mardi 14 décembre.

Samedi 11 décembre, un chauffeur de taxi conduisant sa Tesla Model 3 à titre personnel a perdu le contrôle de son véhicule dans le 13e arrondissement de Paris, occasionnant un mort et 20 blessés dont 3 dans un état grave selon un bilan provisoire actualisé du parquet de Paris, cité par l’AFP. Le pronostic vital de l’une des personnes blessées «est toujours engagé», a-t-il précisé. Le taxi a percuté deux piétons, un conteneur à verre qui a été projeté en l’air, un feu de signalisation et a terminé sa course dans une camionnette en circulation. Les personnes transportées dans le ­véhicule ne figurent pas parmi les blessés.

Une enquête a été ouverte samedi «des chefs d’homicide involontaire et blessures involontaires par conducteur de véhicule terrestre à moteur», a indiqué le parquet de Paris, à l’AFP.

Mardi, la compagnie G7 a décidé de mettre à l’arrêt ses autres Tesla Model 3, qui est le véhicule électrique le plus vendu au monde depuis le début de l’année. «Par ­mesure de précaution et conformément à nos procédures, G7 a décidé de suspendre les 37 chauffeurs affiliés à G7 équipés du modèle similaire au véhicule impliqué en attendant l’évolution de l’enquête», fait savoir la société dans un communiqué. Les 50 Tesla ­Model S (un modèle plus haut de gamme) du réseau G7, continuent, elles, de­ ­circuler.

Lire aussi article :  François Truffaut sur Netflix : 10 choses à savoir sur le cinéaste de la Nouvelle Vague - Actus Ciné

Pas de «défaillance technique» selon Tesla

La société indique qu’elle n’a au­cune indication permettant de s’orienter vers une défaillance technique ou une erreur humaine pour expliquer l’accident. Mais que la prudence la pousse à prendre cette décision.

De son côté, le constructeur Tesla, qui a accès à certaines données techniques du véhicule accidenté, assure qu’il n’y a «pas eu de défaillance technique». Pour l’instant, le constructeur américain ne fait aucun commentaire sur la décision de G7 de mettre à l’arrêt les Model 3. Un porte-parole de Tesla a également indiqué que la société restait «à la disposition des autorités» pour leur transmettre les données dont elle dispose sur le véhicule concerné.


À VOIR AUSSI – Découvrez «Tesla Bot», le nouveau projet de robot humanoïde métallique d’Elon Musk



Source link