La beauté insoupçonnée des petites bêtes au Rijksmuseum



En images

Insectes, batraciens, reptiles… Au Rijksmuseum d’Amsterdam, une superbe exposition étudie à la loupe l’évolution de la représentation, du Moyen Âge au XVIIIe siècle, des « bestioles » grouillantes et rampantes. Longtemps reléguées à l’arrière-plan car considérées comme diaboliques, ces créatures ne deviennent des sujets à part entière qu’à partir de 1505. Suite à l’invention du microscope autour de 1600, les cabinets de curiosités fourmillent de ces petites bêtes, dont l’étrange beauté capte l’attention des scientifiques comme des artistes, qui en font le sujet de compositions fascinantes…



Source link

Lire aussi article :  Blanc manger aux marrons - Péché de gourmandise