Émissions industrielles, Mercosur… – La FNB dénonce un double discours de la France à Paris et à Bruxelles


Si, au salon de l’agriculture, les éleveurs de la Fédération nationale bovine (FNB) avaient été rassurés par le gouvernement concernant ses positions sur l’accord UE-Mercosur ou la directive relative aux émissions industrielles (directive IED), le discours finalement tenu par la France à Bruxelles inquiète le syndicat, qui dénonce un décalage.

Alors que les représentants politiques ont soutenu, notamment lors du salon de l’agriculture, fin février, que l’élevage bovin français ne devait pas entrer dans le cadre de la directive IED, relative aux émissions industrielles, la France a soutenu ce 16 mars la position de la présidence du Conseil, qui étend cette réglementation aux élevage de plus de 350 UGB.

« En soutenant immédiatement la proposition formulée par la présidence suédoise du Conseil, ce sont plusieurs milliers d’élevages bovins français qu’elle a consenti à assimiler à des installations industrielles », dénonce la FNB.

Le syndicat se dit d’autant plus inquiet que la France n’a, en parallèle, pas réellement exprimé son opposition à l’accord, en l’état, entre l’Union européenne et les pays du Mercosur. Une réunion des ministres de l’agriculture européens doit se tenir le 20 mars à Bruxelles et évoquer cette question.





Source link

Lire aussi article :  Human Rights Foundation crée un fonds dédié au développement de Bitcoin