des policiers cibles d’une fusillade sur un point de deal


Trois policiers de la Brigade anticriminalité (BAC) en opération de surveillance ont été attaqués lundi soir. Aucun blessé n’est à déplorer, ni du côté des forces de l’ordre, ni du côté des assaillants.

Des policiers ont essuyé des tirs importants lundi 25 octobre au soir, alors qu’ils étaient en opération de surveillance d’un point de deal dans le quartier de la Duchère, à Lyon. Aucun blessé n’est à déplorer, mais une enquête pour tentative d’homicide a été ouverte lundi soir.

«Les événements qui se sont déroulés ce soir à la Duchère [un quartier sensible du 9e arrondissement de la ville] sont graves puisqu’un ou plusieurs individus ont tiré délibérément sur des policiers nationaux», a déclaré Pascal Mailhos devant la presse, précisant que «fort heureusement, aucun n’est blessé».

D’après les informations du Figaro, les forces de l’ordre ont tiré près de quarante coups de feu en riposte, face à leurs assaillants équipés d’armes de poing et d’armes d’épaule.

À VOIR AUSSI – Trafic de drogue: «On ne lâchera rien», martèle Emmanuel Macron devant des policiers de la division nord de Marseille

Le ou les auteurs des tirs recherchés

Ce sont trois policiers d’un équipage de la brigade anticriminalité (Bac) qui ont été pris pour cibles à l’occasion «d’une intervention de surveillance classique d’un point de deal», a précisé le préfet Pascal Mailhos.

Lire aussi article :  ChouxCailloux, des accessoires en strass pour coiffures classes à prix fracass

«On est dans un lieu de deal très fort et incontestablement, c’est en lien avec des actions [contre le trafic de stupéfiants] qui ont eu lieu ces derniers jours, et notamment la semaine dernière», a affirmé le représentant de l’État, ajoutant que des recherches étaient en cours pour retrouver le ou les auteurs des tirs.

Selon le quotidien régional Le Progrès, les tirs sont survenus en début de soirée, avant que le quartier ne soit bouclé par la police, une unité de policier du Raid a été dépêchée sur place. Le maire de Lyon, Grégory Doucet (EELV), s’est rendu sur les lieux. «C’est un fait extrêmement grave puisque manifestement ces tirs étaient faits pour tuer», a-t-il déclaré devant la presse.

À VOIR AUSSI – L’insécurité est-elle en hausse en France?



Source link