Conjoncture laitière – Les prix des produits laitiers industriels restaient stables au mois de février – Politique et syndicats, Élevages bovins lait et viande, Juridique, fiscal et social, Tendance des marchés


« La filière laitière traverse une relative stabilité des prix après une période de forte progression », souligne le Cniel. C’est notamment le cas du beurre et de la poudre de lait écrémé.

L’heure est à la stabilisation des prix des produits laitiers industriels, explique l’économiste Benoît Rouyer dans le dernier point de conjoncture laitière du Cniel.

Après une période de hausse sur les quatre derniers mois de 2023, celui du beurre oscille depuis plusieurs semaines autour de 5 200 €/t, quand celui de la poudre de lait écrémé « se maintient autour de 2 500 €/t » mi-février, après une légère baisse fin 2023.

Les prix du beurre et de la poudre maigre étaient plutôt stables mi-février. (© Cniel, d’après FranceAgriMer)

Du côté de la production laitière dans les grands bassins exportateurs, les changements sont minimes d’un mois sur l’autre : elle reste peu dynamique. En France, elle a baissé de 2,7 % sur 2023 mais a « repris un peu de vigueur » depuis décembre.

Le Cniel rapporte aussi un prix de 430 €/1 000 l payé aux producteurs pour le lait conventionnel en décembre 2023, soit 6 % de moins qu’en décembre 2022. Le prix moyen pour l’année 2023 est évalué à 444 €/1 000 l : c’est 22 €/1 000 l de plus qu’en 2022.

Quant aux charges dans les élevages laitiers, leur prix unitaire continuait de diminuer fin 2023. Entre décembre 2022 et décembre 2023, l’indice Ipampa lait de vache a reculé de 6 %, mais restait 24 % plus haut que fin 2020.

Les prix des produits laitiers vendus en magasin (beurre, lait liquide, fromages, yaourts) continuaient de leur côté de se stabiliser en janvier. « Pour autant, l’inflation reste importante : entre 5 et 7 % selon les familles de produits ».

Lire aussi article :  Elden Ring devrait faire son retour dans l'actualité à la fin du mois de mars



Source link