Colère du monde paysan (historique) – Depuis 1982, des tracteurs ont convergé huit fois vers Paris – Politique et syndicats


L’appel des syndicats agricoles majoritaires, FNSEA et JA, à engager lundi « le siège » de Paris, s’inscrit dans une longue histoire de manifestations paysannes dans et autour de la capitale.

Rappel des grands cortèges d’agriculteurs et de tracteurs à Paris et dans sa région depuis le début des années 2000 :

– 8 février 2023 : la fin des néonicotinoïdes

Plusieurs centaines de tracteurs défilent à Paris contre la « décroissance agricole » notamment induite selon les manifestants par les restrictions d’usage de pesticides.

Déclencheur de la mobilisation : l’interdiction de tout recours aux insecticides néonicotinoïdes pour la culture de la betterave sucrière, conformément à une décision de la Cour de justice de l’Union européenne (UE) saluée par les ONG environnementales.

Quelque « 500 tracteurs » et « plus de 2 000 paysans » rallient le sud-ouest de la capitale jusqu’à l’esplanade des Invalides dans le centre, selon le premier syndicat agricole, la FNSEA (Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles).

– 27 novembre 2019 : sur le périphérique

Plus d’un millier d’agriculteurs en tracteurs convergent vers Paris et mènent une opération escargot sur le boulevard périphérique pour protester contre les prix trop bas et l’étau des réglementations, à l’appel de la FNSEA et des Jeunes agriculteurs (JA). Mouvement suspendu après une rencontre avec le ministre de l’agriculture Didier Guillaume.

– 3 septembre 2015 : 1 500 tracteurs et des huées

Des milliers d’agriculteurs et plus de 1 500 tracteurs affluent sur la place de la Nation, à Paris, pour exprimer le désarroi du monde paysan et réclamer des aides face à la chute constante des revenus agricoles, à l’appel de la FNSEA. Parmi eux, de nombreux jeunes agriculteurs venant de régions très touchées par les crises laitière et porcine, comme la Bretagne.

Lire aussi article :  Où trouver des statistiques intéressantes pour construire son business plan ?

Le Premier ministre, Manuel Valls, promet de nouvelles aides. « C’est un message d’amour, c’est un message fort et sincère : vous avez le soutien de la Nation », lance-t-il. Mais l’annonce ne convainc pas les manifestants et le président de la FNSEA, Xavier Beulin, qui leur demande de lever le camp, se fait huer à Nation.

– 21 novembre 2013 : plusieurs axes bloqués

Des agriculteurs d’Île-de-France bloquent avec une centaine de tracteurs, camions ou voitures, plusieurs axes routiers conduisant à Paris pour protester contre la redistribution des aides européennes aux céréaliers. Ils sont arrêtés à une quarantaine de kilomètres de la capitale. Les barrages sont levés à la mi-journée.

– 23 juin 2013 : des milliers d’éleveurs

Plusieurs milliers d’éleveurs (plus de 11 000 selon les organisateurs, 6 200 selon la police) défilent à Paris à l’appel de la FNSEA et les Jeunes agriculteurs pour défendre l’élevage menacé par la flambée des charges de production et le blocage des prix. Trois gros tracteurs ouvrent la marche, suivis par une quinzaine de vaches et de veaux.

– 27 avril 2010 :défilé de céréaliers

Plus de 1 500 tracteurs, principalement de céréaliers, défilent dans Paris dans une ambiance bon enfant pour interpeller le président de la République, Nicolas Sarkozy, sur la baisse de leurs revenus et leurs craintes pour l’avenir de la Politique agricole commune (Pac).

La préfecture de police note que l’ambiance de la manifestation a été « calme et responsable », avec relativement peu de bouchons.

Avant les années 2000, les plus gros cortèges d’agriculteurs à Paris remontent aux années 1980 et 1990.

Lire aussi article :  Marché des céréales - Les prix sont redescendus des sommets, après six mois de guerre en Ukraine

– Le 23 mars 1982 : 50 000 agriculteurs selon la police, 100 000 selon la FNSEA, protestent à Paris contre la baisse continue des revenus agricoles.

L’objectif est de faire pression sur le gouvernement à huit jours de réunions décisives du marché commun sur les prix agricoles.

– Le 29 septembre 1991 : une manifestation nationale de la FNSEA et du Centre national des jeunes agriculteurs (CNJA) réunit à Paris 150 000 personnes selon la police, 200 000 selon les organisateurs. Les protestataires défilent contre la réforme de la Pac basée sur une baisse drastique des prix compensée par des aides directes. Il s’agit de la plus imposante manifestation agricole depuis 1956.



Source link