Clip vidéo : la dystopie graphique de Mount Kimbie



Un restaurant de sushi paumé dans le désert californien et une mine où s’affairent une armée d’ouvriers-poissons surveillés par un « big boss » aux allures de « big brother » : c’est dans ce cadre quelque peu lugubre que la dessinatrice et réalisatrice Tegen Williams a mis en scène un conte dystopique en noir et blanc, qu’elle a imaginé pour le clip vidéo de « Fishbrain » du groupe Mount Kimbie. Un petit film d’animation inquiétant dont les traits sombres et nerveux semblent avoir été tracés au fusain, sinon au charbon.

On avait laissé le duo britannique (désormais quatuor) en 2017 avec Love What Survives, les voilà finalement de retour sept ans plus tard avec le brillant The Sunset Violent, un cinquième album tout juste sorti sur le label Warp records. Enregistré à Londres, il a été composé en grande partie au cœur du désert californien de Joshua Tree – dont on présume aisément que les grands espaces rocailleux ont aussi inspiré  Tegen Williams pour son clip.

Mélodies indie, riffs électriques et beats aux accents de new wave rythment ce nouvel opus solaire, sur lequel s’invite aussi la voix puissante et écorchée de l’Anglais King Krule. Mount Kimbie, en tournée mondiale, défendra The Sunset violent sur la scène de la Cigale le 30 avril prochain.

Arrow

Mount Kimbie, « Fishbrain »

Clip réalisé par Tegen Williams

Extrait de The Sunset Violent
2024, Warp records



Source link