Cannes : une nouvelle compétition dédiée aux œuvres immersives



Le festival de Cannes déroule le tapis rouge à la VR ! Pour la première fois cette année, l’événement international dédié au cinéma, qui se déroulera du 14 au 25 mai 2024, lance une Compétition immersive entièrement réservée aux œuvres en réalité virtuelle.

Et surprise : parmi les huit productions sélectionnées pour ce nouveau prix de la Meilleure Œuvre immersive, qui sera remis lors d’une soirée de clôture spécifique, se trouvent deux réalisations françaises déjà vues au sein de musées parisiens : En Amour d’Adrien M & Claire B, actuellement à la Philharmonie de Paris (jusqu’au 25 août), et Noire, œuvre révélée au Centre Pompidou en avril-mai 2023.

Entre art numérique et spectacle vivant

La première, conçue par le duo de plasticiens Claire Bardainne et Adrien Mondot, est une envoûtante expérience interactive où des projections à 360° métamorphosent l’espace en ciel crépusculaire, en rivière miroitante ou en nuit étoilée pour mieux nous conter l’histoire d’un couple qui s’éprend puis se sépare, rêve et s’émerveille de bonheurs fugaces. Dans ce cocon de sensations, le visiteur est invité à effleurer les surfaces qui s’animent, à danser et à rêvasser. Porté par la musique de Laurent Bardainne et la voix mélodieuse de la chanteuse pop November Ultra, cet environnement numérique sensible nous plonge au cœur de nos émotions et nous reconnecte aux éléments.

Autre œuvre bouleversante qui fait partie de cette sélection officielle : l’adaptation dans une installation en réalité augmentée de l’essai biographique de Tania de Montaigne Noire. La vie méconnue de Claudette Colvin (2015). Entre art numérique et spectacle vivant, ce dispositif innovant conçu par Stéphane Foenkinos et Pierre-Alain Giraud nous transporte dans le sud des États-Unis, à l’époque de la ségrégation, où nous rencontrons la jeune Claudette Colvin, 15 ans, qui refusa, neuf mois avant Rosa Parks, de laisser sa place à une passagère blanche dans un bus. Cette héroïne des droits civiques injustement oubliée, aujourd’hui âgée de 84 ans, retrouve la lumière grâce à une installation associant images d’archives, hologrammes et décor de théâtre réel à arpenter librement, équipé d’un casque HoloLens 2 et d’un système audio à conduction osseuse. La musique de Nina Simone et la voix grave de Tania de Montaigne achèvent ainsi de faire monter les larmes…

Lire aussi article :  Le colza en repli dans le sillage du pétrole-Conjoncture et marchés

Ces deux œuvres déjà plébiscitées concourront face à l’expérience de VR Evolver, stupéfiant voyage à travers l’écosystème du corps humain, guidé par la voix de Cate Blanchett. Seront aussi en lice la fable théâtrale immersive de Mathieu Pradat The Roaming ; l’expérience musicale multijoueur Human Violins – Prelude qui rend hommage aux violons emportés par les juifs dans les camps d’extermination ; Maya : naissance d’une super-héroïne, l’histoire d’une jeune Indienne découvrant son corps ; Telos I, installation holographique fusionnant film et danse ; et Traversing the Mist qui invite à pénétrer un sauna gay surréaliste à Taïwan.

Le grand programme « Cannes Immersive »

Ces œuvres seront toutes présentées durant le festival de Cannes, du 15 au 24 mai, dans une exposition de 1 300 m2 qui se tiendra au Cineum, le multiplexe cinématographique de Cannes La Bocca, ainsi qu’au campus Georges Méliès spécialisé dans les écritures créatives et les métiers de l’image. Le public pourra y tester également six autres œuvres immersives présentées hors compétitions, telles que Sphere, une vertigineuse odyssée cosmique récompensée du prix de la Meilleure Œuvre en réalité virtuelle à la Mostra de Venise en 2018, et Notes on Blindness, documentaire immersif d’une grande poésie nous mettant dans la peau d’un non-voyant incarné par la voix de Lambert Wilson.

Cet événement inédit inaugure un grand programme intitulé « Cannes Immersive », parrainé par l’artiste Jean-Michel Jarre, avec le soutien du CNC, qui entend faire de la ville un épicentre de la création immersive et des nouveaux territoires artistiques de l’intelligence artificielle. A été annoncée à cette occasion l’ouverture prochaine d’un lieu pérenne destiné à exposer des œuvres aux écritures et aux médiums innovants. Sept ans après la présentation de Carne y Arena (Virtually Present, Physically Invisible) d’Alejandro González Iñárritu, première production immersive en sélection officielle, cette 77e édition du festival de Cannes fait ainsi entrer de plain-pied le cinéma dans le futur.

Lire aussi article :  Demain nous appartient : ce qui vous attend dans l'épisode 735 du jeudi 20 août 2020 [SPOILERS] - News Séries à la TV
Arrow

Compétition immersive 2024

Du 15 au 24 mai 2024 au Cannes Cineum et à l’Université Côte d’Azur sur le campus Georges Méliès.



Source link