Bulletin hebdomadaire Bitcoin Optech n°289






Bulletin d’information hebdomadaire Bitcoin Optech du 14 février 2024 traduit par @copinmalin.


Le bulletin de cette semaine résume les idées d’amélioration du relai après le déploiement du mempool en cluster, décrit les résultats de recherches sur les topologies et les tailles des sorties d’ancrage de style LN en 2023, annonce un nouvel hôte pour la liste de diffusion Bitcoin-Dev et encourage les lecteurs à célébrer la Journée du logiciel libre en remerciant les contributeurs de logiciels libres. Nous incluons également nos sections habituelles résumant une réunion du Bitcoin Core PR Review Club et décrivant les changements notables apportés aux principaux logiciels d’infrastructure Bitcoin.

Nouvelles

  • Idées d’amélioration du relais après le déploiement du mempool en cluster : Gregory Sanders a posté sur Delving Bitcoin plusieurs idées permettant aux transactions individuelles d’opter pour certaines politiques de mempool après la mise en place complète, le test et le déploiement du mempool en cluster. Ces améliorations s’appuient sur les fonctionnalités du relais de transaction v3 en assouplissant certaines de ses règles qui pourraient ne plus être nécessaires et en ajoutant l’exigence qu’une transaction (ou un paquet de transactions) paie un taux de frais qui les rendra probablement extraites dans le prochain bloc ou les deux prochains blocs.
  • Que se serait-il passé si les règles v3 avaient été appliquées aux sorties d’ancrage il y a un an ? Suhas Daftuar a posté sur Delving Bitcoin à propos de ses recherches sur l’idée d’appliquer automatiquement la politique de relais de transaction v3 aux transactions de confirmation et de modification des frais de style LN anchors-style (voir le Bulletin #286 pour la proposition sous-jacente imbued v3). En résumé, il a enregistré 14 124 transactions en 2023 qui ressemblaient à des dépenses d’ancrage. Parmi celles-ci :
    • Environ 94% auraient réussi selon les règles v3.
    • Environ 2,1% avaient plus d’un parent (par exemple, des tentatives de dépenses CPFP). Certains portefeuilles LN le font pour des raisons d’efficacité lors de la fermeture de plusieurs canaux en peu de temps. Ils devraient désactiver ce comportement si les sorties de style ancrage devaient être dotées de propriétés v3.
    • Environ 1,8% n’étaient pas le premier enfant du parent. En utilisant la proposition pour imbued v3, le deuxième enfant pourrait remplacer le premier enfant dans un paquet (voir le Bulletin #287).
    • Environ 1,2% étaient apparemment les petits-enfants de la transaction de confirmation, c’est-à-dire des dépenses de la dépense de la sortie d’ancrage. Les portefeuilles LN pourraient le faire pour diverses raisons, de la fermeture de plusieurs canaux d’ancrage en séquence à l’ouverture de nouveaux canaux avec leur monnaie rendue lors de la fermeture de l’ancrage. Les portefeuilles LN ne pourraient pas utiliser ce comportement si les sorties de style ancrage étaient dotées de propriétés v3.
    • Environ 1,2% n’ont jamais été exploitées et n’ont pas été analysées plus en détail.
    • Environ 0,1% ont dépensé une sortie non confirmée non liée, ce qui a entraîné une dépense d’ancrage ayant plus d’un parent autorisé. Le développeur Bastien Teinturier pense que cela pourrait être un comportement d’Eclair et note qu’Eclair résoudrait automatiquement cette situation même avec son code actuel.
    • Moins de 0,1% étaient supérieures à 1 000 vbytes. Il s’agit également d’un comportement que les portefeuilles LN devraient modifier. Les recherches supplémentaires de Daftuar ont montré que presque toutes les dépenses d’ancrage étaient inférieures à 500 vbytes, ce qui suggère potentiellement que la limite de taille v3 pourrait être réduite. Cela rendrait moins coûteux pour un défenseur de surmonter une tentative d’attaque par épinglage contre une dépense d’ancrage, mais cela empêcherait également les portefeuilles LN de pouvoir contribuer à des frais à partir de plus de quelques UTXO. Teinturier a noté que “il est très tentant de réduire la valeur de 1 000 vbytes, mais les données passées ne montrent que des tentatives honnêtes (avec très peu de HTLC en attente) car nous n’avons pas encore vu d’attaques généralisées sur le réseau, il est donc difficile de déterminer quelle valeur serait ‘meilleure’”.

    Bien qu’une discussion et une recherche supplémentaires sur ce sujet soient attendues, notre impression à partir des résultats est que les portefeuilles LN pourraient avoir besoin de faire quelques petits changements pour mieux se conformer à la sémantique v3 avant que Bitcoin Core puisse traiter en toute sécurité les dépenses d’ancrage comme des transactions v3.

  • Changement de la liste de diffusion Bitcoin-Dev : la liste de diffusion sur le développement du protocole est désormais hébergée sur un nouveau serveur avec une nouvelle adresse e-mail. Tous ceux qui souhaitent continuer à recevoir des messages doivent se réabonner. Pour plus de détails, consultez lecourriel de migration de Bryan Bishop. Pour les discussions passées sur la migration, consultez les bulletins #276 et #288.
  • Journée J’aime les logiciels libres : chaque année, le 14 février, des organisations telles que FSF et FSFE encouragent les utilisateurs de logiciels libres et open source (FOSS) à “remercier et dire ‘Merci !’ à toutes les personnes qui maintiennent et contribuent aux logiciels libres”. Même si vous lisez cette newsletter après le 14 février, nous vous encourageons à prendre un moment pour remercier certains de vos contributeurs préférés aux projets Bitcoin FOSS.

Bitcoin Core PR Review Club

Dans cette section mensuelle, nous résumons une récente réunion du Club de révision des PR de Bitcoin Core en mettant en évidence certaines des questions et réponses importantes. Cliquez sur une question ci-dessous pour voir un résumé de la réponse de la réunion.

Ajouter les arguments maxfeerate et maxburnamount à submitpackage est un PR de Greg Sanders (GitHub instagibbs) qui ajoute des fonctionnalités à l’API submitpackage qui est déjà présente dans les API de transaction unique sendrawtransaction et testmempoolaccept. Ce PR fait partie du projet plus large de relais de paquets. Plus précisément, le PR permet à un soumissionnaire de paquet de spécifier des arguments (mentionnés dans le titre du PR) qui permettent de vérifier la cohérence des transactions de package demandées pour éviter la perte accidentelle de fonds. La réunion du club de revue a été organisée par Abubakar Sadiq Ismail (GitHub ismaelsadeeq).

  • Pourquoi est-il important d’effectuer ces vérifications sur les packages soumis ?
    Il est utile pour les utilisateurs de s’assurer que les transactions au sein des packages bénéficient des mêmes mesures de sécurité que les transactions individuelles.
  • Y a-t-il d’autres vérifications importantes à effectuer sur les packages avant qu’ils ne soient acceptés dans le mempool, en dehors de maxburnamount et maxfeerate ?
    Oui, deux exemples sont la vérification des frais de base et la taille maximale des transactions standard. Il s’agit de vérifications peu coûteuses, qui peuvent donc être effectuées rapidement et échouer rapidement si nécessaire.
  • Les options maxburnamount et maxfeerate peuvent empêcher une transaction d’entrer dans le mempool et d’être relayée. Peut-on considérer ces options comme des règles de politique ? Pourquoi ou pourquoi pas ?
    Il s’agit de règles de politique ; ces vérifications ne s’appliquent pas aux transactions dans les blocs minés (ce n’est donc pas un consensus). Elles n’affectent même pas le relais des transactions entre pairs, seulement les transactions soumises localement à l’aide de RPC.
  • Pourquoi validons-nous maxfeerate par rapport au taux de frais modifié plutôt qu’au taux de frais de base ?
    (Les précédentes réunions du club de revue 24152, 24538 et 27501 ont abordé le concept de frais modifiés par rapport aux frais de base.) La plupart des participants ont estimé que les frais de base devraient être utilisés à la place des frais modifiés, car sendrawtransaction et testmempoolaccept utilisent les frais de base dans leurs vérifications, ce qui semble plus cohérent. Cela peut ne pas faire de différence pratique, car prioritisetransaction (qui rend les frais modifiés et les frais de base différents) est généralement utilisé uniquement par les mineurs.
  • Nous validons maxfeerate par rapport au taux de frais modifié des transactions individuelles du package, et non par rapport au taux de frais du package. Quand cela peut-il être inexact ?
    Lorsqu’une transaction enfant du package est rejetée parce que son taux de frais modifié dépasse maxfeerate individuellement, mais pas si elle est vérifiée en tant que package.
  • Étant donné cette possible inexactitude, pourquoi ne pas vérifier maxfeerate par rapport au taux de frais du package ?
    Parce que cela peut entraîner une autre inexactitude. Supposons que la transaction A ait des frais nuls et que B effectue une CPFP (Child Pays For Parent) sur A. Les deux transactions A et B sont physiquement volumineuses, de sorte que ni l’une ni l’autre ne dépasse maxfeerate. Mais maintenant, une transaction C à frais élevés est ajoutée, qui dépense à la fois A et B. (Il s’agit d’une topologie de package autorisée car elle ne comporte que deux niveaux, bien qu’il ait été souligné que l’API submitpackage n’autorise pas cette topologie.) Dans ce cas, C serait acceptée car une grande partie de ses frais est absorbée par A et B, mais C devrait être rejetée.
  • Pourquoi maxfeerate ne peut-il pas être vérifié immédiatement après le décodage, comme c’est le cas pour maxburnamount ?
    Parce que les entrées de transaction ne spécifient pas explicitement le montant de l’entrée ; elles ne peuvent être connues qu’après avoir consulté la sortie parente. Le taux de frais nécessite les frais, qui nécessitent les montants d’entrée.
  • En quoi la vérification de maxfeerate dans l’API testmempoolaccept diffère-t-elle de celle de l’API submitpackage ? Pourquoi ne peuvent-elles pas être identiques ?
    submitpackage utilise des frais modifiés tandis que testmempoolaccept utilise des frais de base, comme expliqué précédemment. De plus, la vérification du taux de frais est effectuée après le traitement du package testaccept car les transactions ne sont pas ajoutées à la mempool et diffusées après le traitement, nous pouvons donc vérifier en toute sécurité maxfeerate et renvoyer des messages d’erreur appropriés. La même chose ne peut pas être faite dans submitpackage car les transactions du package peuvent déjà avoir été acceptées dans la mempool et diffusées aux pairs, rendant la vérification redondante.

Changements notables dans le code et la documentation

Changements notables cette semaine dans Bitcoin Core, Core Lightning, Eclair, LDK, LND, libsecp256k1, Interface Portefeuille Matériel (HWI), Rust Bitcoin, Serveur BTCPay, BDK, Propositions d’Amélioration Bitcoin (BIPs), Lightning BOLTs, Bitcoin Inquisition, et BINANAs.

  • Bitcoin Core #28948 ajoute la prise en charge (mais ne l’active pas) du relais de transaction de version 3, permettant à toute transaction de version 3 qui n’a pas de parent non confirmé d’entrer dans la mempool selon les règles normales d’acceptation des transactions. La transaction de version 3 peut être augmentée de frais CPFP, mais seulement si l’enfant fait 1 000 vbytes ou moins. Chaque parent de version 3 ne peut avoir qu’une seule transaction enfant non confirmée dans la mempool et chaque enfant ne peut avoir qu’un seul parent non confirmé. Soit le parent, soit la transaction enfant peut toujours être remplacé par des frais. Les règles s’appliquent uniquement à la politique de relais de Bitcoin Core ; au niveau du consensus, les transactions de version 3 sont validées de la même manière que les transactions de version 2 définies dans BIP68. Les nouvelles règles sont destinées à aider les protocoles de contrat tels que LN à garantir que leurs transactions pré-engagées peuvent toujours être confirmées rapidement avec un minimum de frais supplémentaires nécessaires pour échapper aux attaques de blocage de transaction.
  • Core Lightning #6785 rend les canaux anchor-style par défaut sur Bitcoin. Les canaux non-anchor sont toujours utilisés pour les canaux sur les sidechains compatibles avec Elements.
  • Eclair #2818 maximise le nombre d’entrées que le portefeuille Eclair considère comme pouvant être dépensées en toute sécurité en détectant certains cas où une transaction non confirmée existante a très peu de chances de devenir confirmée. Eclair utilise le portefeuille de Bitcoin Core pour gérer ses UTXO pour les dépenses onchain, y compris pour les transactions de frais. Lorsqu’un UTXO contrôlé par le portefeuille est utilisé comme entrée dans une transaction, le portefeuille de Bitcoin Core ne créera pas automatiquement d’autres transactions non liées utilisant cette entrée. Cependant, si cette transaction devient non confirmable parce qu’une autre entrée dans cette transaction a été dépensée deux fois, le portefeuille de Bitcoin Core permettra automatiquement à l’UTXO d’être dépensé dans une autre transaction. Malheureusement, si un parent de la transaction devient non confirmable parce qu’une version différente a été confirmée, le portefeuille de Bitcoin Core n’autorisera pas actuellement l’UTXO à être dépensé automatiquement. Eclair peut détecter indépendamment une double dépense de la transaction parent et il indiquera maintenant au portefeuille de Bitcoin Core d’abandonner la tentative précédente d’Eclair de déverrouiller l’UTXO et de permettre qu’il soit dépensé à nouveau.
  • Eclair #2816 permet à l’opérateur du nœud de choisir le montant maximum qu’il est prêt à dépenser sur une sortie d’ancrage pour faire confirmer une transaction d’engagement. Auparavant, Eclair dépensait jusqu’à 5% de la valeur du canal, mais cela peut être trop élevé pour les canaux de grande valeur. La nouvelle valeur par défaut d’Eclair est le taux de frais maximal suggéré par son estimateur de taux de frais, jusqu’à un total absolu de 10 000 sat. Eclair paiera également jusqu’au montant en jeu des HTLC expirant bientôt, ce qui peut être supérieur à 10 000 sats.
  • LND #8338 ajoute des fonctions initiales pour un nouveau protocole de fermeture coopérative des canaux (voir le Bulletin #261 et BOLTs #1096).
  • LDK #2856 met à jour l’implémentation de LDK de l’occultation de route pour s’assurer que le destinataire dispose de suffisamment de blocs pour réclamer un paiement. Cela est basé sur une mise à jour de la spécification d’occultation de route dans BOLTs #1131.
  • LDK #2442 inclut des détails sur chaque HTLC en attente dans les ChannelDetails. Cela permet au consommateur de l’API de savoir ce qui doit être fait ensuite pour rapprocher le HTLC de son acceptation ou de son rejet.
  • Rust Bitcoin #2451 supprime l’exigence selon laquelle un chemin de dérivation HD doit commencer par un m. Dans BIP32, la chaîne m est une variable représentant la clé privée principale. Lorsqu’on se réfère uniquement à un chemin, le m est inutile et peut être incorrect dans certains contextes.












Source link

Lire aussi article :  frappes israéliennes sur le port de Lattaquié