ACADEMIE D’AGRICULTURE DE FRANCE – Quantité des substances phytopharmaceutiques commercialisées en France. 1990-2022 – Académie d’Agriculture de France


Opinion répandue : « L’utilisation des produits phytopharmaceutiques en agriculture ne faiblit pas, et même augmente selon
certains. »

Notre analyse :

« Depuis la fin des années 1990, l’évolution de la quantité des produits phytopharmaceutiques commercialisés en France montre une tendance régulière à la baisse pour des raisons qui tiennent principalement à l’adoption croissante de systèmes de protection raisonnée ou intégrée, à la substitution de matières actives anciennes pondéreuses par des substances plus modernes à faible grammage par ha et à l’adoption de certaines méthodes de biocontrôle.

Les irrégularités que l’on constate résultent principalement de la pression variable des bioagresseurs en fonction du climat de l’année. Mais parfois aussi d’évènements conjoncturels, comme l’augmentation en 2018 qui ne reflétait en réalité qu’une anticipation des achats avant une hausse des taxes. Phénomène confirmé par une « baisse » des quantités commercialisées en 2019.

A côté d’une régression des achats de produits de protection conventionnels, on constate toutefois une relative stabilité des produits minéraux, voire une légère augmentation récente qui peut être reliée au développement de la viticulture biologique et à de nouveaux usages du soufre. Traditionnellement, la vigne et les vergers sont les principaux utilisateurs de fongicides minéraux. Ce phénomène mérite d’être suivi alors que les surfaces plantées en vigne et vergers régressent dans notre pays. ». »

Académie d’Agriculture de France (academie-agriculture.fr)

(©Académie d’agriculture de France)

Pour approfondir le sujet consultez aussi



Source link

Lire aussi article :  Demain nous appartient : Sahelle De Figueiredo (Noor) réagit à la mort de Leïla - News Séries à la TV