56.854 nouveaux cas en 24 heures, 130 morts dans les hôpitaux français


LE POINT SUR LA SITUATION – Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : Le Figaro fait le point sur les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19.

Les doses de rappel peuvent être administrées trois mois après la dernière injection, nouvelles restrictions en Norvège, premiers cas d’Omicron au Liban, la Chine approuve un traitement contre le Covid … Le Figaro fait le point ce jeudi 9 décembre sur les dernières informations liées à la pandémie de Covid-19.

Plus de 13.300 patients hospitalisés en France

Le nombre de personnes testées positives au Covid-19 était en légère baisse ce jeudi par rapport à mercredi. 56.854 nouveaux cas ont été détectés lors des dernières 24 heures contre 61.340 la veille et 48.416 mercredi dernier. Le taux de positivité des tests s’élève, lui, à 6,6%.

L’épidémie progresse également dans les hôpitaux français où 13.363 patients sont actuellement hospitalisés, contre 13.044 la veille, selon les chiffres publiés par Santé publique France. 1250 personnes ont été admises à l’hôpital ce jeudi. 2461 malades sont par ailleurs soignés dans les services de soins critiques, dont 243 ces dernières 24 heures. Santé publique France dénombre également 130 morts en 24 heures.

Sur le front des vaccinations, 52.213.976 personnes ont reçu au moins une injection (soit 77,4% de la population totale) et 51.133.749 personnes ont désormais un schéma vaccinal complet (soit 75,8% de la population totale), depuis le début de la campagne vaccinale en France. 12.985.227 personnes ont, en outre, reçu une dose de rappel.

Variant Omicron: les cas sont pour la plupart «légers»

«Les cas semblent être pour la plupart légers, mais nous devons rassembler plus de preuves pour déterminer si le spectre de gravité de la maladie causée par l’Omicron est différent de celui de tous les variants qui ont circulé jusqu’à présent», a indiqué Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de l’Agence européenne des médicaments (EMA), basée à Amsterdam.

Dans son point de presse hebdomadaire en ligne, l’OMS-Afrique a par ailleurs indiqué que le nombre de cas de variant Omicron a bondi de 93% sur le continent en une semaine mais, «signe d’espoir», les hospitalisations restent peu nombreuses en Afrique du Sud où il a été détecté en premier. Omicron semble également avoir un taux de réinfection plus élevé, pour les personnes guéries de la maladie ou vaccinées, mais provoquer des symptômes moins sévères, a annoncé par ailleurs mercredi l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pfizer et BioNTech ont de leur côté insisté sur l’efficacité de leur vaccin actuel contre le variant Omicron.

Lire aussi article :  Trailer du film Spirale : L'Héritage de Saw - Spirale : L'Héritage de Saw Bande-annonce (2) VO

» VOIR AUSSI – Omicron semble avoir un «risque accru de réinfection» mais des symptômes moins graves, selon l’OMS

Le plan blanc sera probablement national d’ici quelques jours, déclare Olivier Véran

Alors que six régions ont d’ores et déjà déclenché le plan blanc dans leurs hôpitaux, dont l’Île-de-France, «le plan blanc sera probablement national d’ici quelques jours puisque chaque région le déclenche l’une après l’autre », a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, ce jeudi sur France 2. Un dispositif permettant notamment de déprogrammer des opérations et de réaffecter des personnels vers les services de soins critiques. «Tous les territoires sont touchés, un malade rentre en réanimation toutes les six minutes dans notre pays. (…) Majoritairement des malades non vaccinés, ou immunodéprimés, ou avec des maladies chroniques», a-t-il expliqué.

» VOIR AUSSI – Covid-19: «Le plan blanc sera probablement national dans les prochains jours», anticipe Olivier Véran

Premiers cas d’Omicron au Liban

Deux premiers cas du contagieux variant Omicron ont été détectés au Liban lors d’un dépistage à l’aéroport, a annoncé le ministre de la Santé. Les deux voyageurs venaient «d’Afrique» et sont «en quarantaine».

Une dose de rappel est «sûre et efficace» trois mois après la dernière injection

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a déclaré jeudi que les doses de rappel du vaccin contre le Covid-19 pouvaient être administrées de façon «sûre et efficace» trois mois seulement après la dernière injection, alors que jusqu’ici elle avait recommandé d’attendre six mois. «Les données actuellement disponibles soutiennent l’administration sûre et efficace d’une dose de rappel dès trois mois après la fin de la primovaccination si un intervalle aussi court est souhaitable du point de vue de la santé publique», a indiqué Marco Cavaleri, chef de la stratégie vaccinale de cette agence, basée à Amsterdam.

» VOIR AUSSI – Covid: une dose de rappel est «sûre et efficace» trois mois après la dernière injection selon l’EMA

Nouvelles mesures de restriction en Norvège

La Norvège va renforcer à partir de ce jeudi minuit et pour quatre semaines, les mesures sanitaires pour lutter contre une flambée des cas, avec notamment un nombre limité de personnes pour les événements à domicile, y compris les fêtes de Noël, et le port du masque obligatoire si une distance sociale d’un mètre ne peut être assurée.

L’Institut Pasteur de Lille suspend son essai, faute de volontaires

L’Institut Pasteur de Lille abandonne sous sa forme actuelle l’essai clinique qu’il tentait de mener pour mesurer l’efficacité d’un médicament, le clofoctol, contre le Covid-19, faute de patients volontaires. «Nous avons mangé notre budget et inclus trop peu de patients, nous allions dans le mur», a indiqué le professeur Xavier Nassif, disant «travailler sur un changement de stratégie pour que cet essai soit repris».

Lire aussi article :  Netflix dépasse les attentes au troisième trimestre

«Nous travaillons sur la façon dont on pourrait répondre à la question “Est-ce que le clofoctol est un inhibiteur de la réplication du Sars ?” en changeant de stratégie, en trouvant un partenaire qui pourrait le faire dans d’autres circonstances, peut-être chez des malades hospitalisés ou à l’étranger», a-t-il ajouté. L’Institut avait annoncé en septembre rechercher «entre 350 et 700 patients», âgés de plus de 50 ans, non-vaccinés et présentant au moins un symptôme du Covid-19, pour cet essai clinique. Mais trois mois plus tard, il n’en a recruté qu’une douzaine, malgré l’ouverture de centres dans les Hauts-de-France et aux Antilles.

» VOIR AUSSI – Qu’est-ce le Clofoctol, cette molécule «anti-Covid-19» repérée par l’Institut Pasteur de Lille ?

Toulouse rouvre son vaccinodrome

Le vaccinodrome de Toulouse, susceptible de vacciner contre le Covid-19 jusqu’à 3000 personnes par jour, a rouvert jeudi. Quelque 2300 rendez-vous avaient été pris pour jeudi, auxquels devraient s’ajouter quelques centaines de personnes de plus de 65 ans pouvant se présenter sans rendez-vous, avant d’être vaccinées dans l’un des 22 box.

Dans ce centre, le vaccin Pfizer sera réservé aux personnes âgées de moins de 30 ans, les autres seront vaccinées avec Moderna. Le vaccinodrome de Toulouse, qui avait fonctionné entre avril et octobre, sera ouvert de 10h00 à 20h00 tous les jours, mis à part le jour de Noël, celui du Nouvel An et les après-midi précédant ces fériés, selon le maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, qui s’est félicité sur place de ce créneau d’ouverture «très volontariste».

Première réunion de crise pour le chancelier allemand Scholz

Le nouveau chancelier allemand Olaf Scholz va présider jeudi sa première réunion de crise avec les 16 Länder du pays, qui connaît une situation sanitaire très dégradée malgré une ruée sur les troisièmes doses de vaccin ces derniers jours. L’Allemagne a enregistré jeudi plus de 70.000 nouvelles infections et 465 décès et la commission vaccinale du pays doit rendre dans la journée un avis sur la vaccination des enfants.

La Chine approuve un traitement contre le Covid

La Chine a donné pour la première fois son feu vert à un traitement contre le Covid-19, deux ans après l’apparition de la maladie sur son sol, sur fond de reprise épidémique. Dans un avis publié mercredi, l’Agence nationale du médicament indique accorder une «approbation d’urgence» pour un traitement chinois à base d’anticorps monoclonaux. Le traitement, administré par injection, a été mis au point conjointement par la prestigieuse Université Tsinghua à Pékin, l’Hôpital No.3 de Shenzhen (sud) et l’entreprise Brii Biosciences. Les essais cliniques montrent qu’il permet de réduire de 80% les hospitalisations et le risque de décès chez les patients fragiles, selon l’Université Tsinghua.

Lire aussi article :  Demain nous appartient : nouveaux personnages, retours... ce qui vous attend en 2021 sur TF1 - News Séries à la TV

» VOIR AUSSI – Le président chinois promet à l’Afrique un milliard de doses anti-Covid

La première ministre danoise convoquée devant une commission parlementaire

Convoquée jeudi devant une commission parlementaire, la première ministre danoise a défendu sa «bonne» décision de faire abattre les 15 millions de visons élevés dans son pays pour éviter des mutations du Covid-19. Arrivée sous les huées d’une centaine de manifestants rassemblés devant le tribunal de Frederiksberg à Copenhague, Mette Frederiksen est menacée d’un procès devant une cour spéciale du fait de l’absence de base légale de sa décision controversée, prise début novembre 2020. C’est la découverte d’une mutation problématique du coronavirus chez le vison – capable tant d’être contaminé par le Covid-19 que de contaminer l’homme – qui avait imposé ce choix brutal.

Ligue Europa: report du match de Tottenham-Rennes

Le match de Ligue Europa Conférence entre Tottenham et Rennes, prévu jeudi soir à Londres, est reporté à une date non précisée en raison de cas de Covid-19 au sein de l’équipe anglaise, a annoncé l’UEFA. Signe que l’actuelle flambée de coronavirus rattrape le football européen, huit joueurs et cinq membres du staff ont été testés positifs à Tottenham, tandis que Leicester se rend à Naples en Ligue Europa sans sept de ses joueurs.

» VOIR AUSSI – Huit joueurs testés positifs au Covid-19 à Tottenham: pour l’entraîneur, «la situation est grave»

Plus de 5,2 millions de morts

La pandémie a fait au moins 5.278.777 morts dans le monde depuis fin 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 11h00 GMT. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 793.228 morts, devant le Brésil (616.251), l’Inde (474.111), le Mexique (295.894) et la Russie (286.004). L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, que le bilan de la pandémie dans le monde pourrait être deux à trois fois plus élevé.



Source link