Val’Fumier – Une carte interactive pour valoriser le fumier équin auprès des agriculteurs


Val’Fumier permet de mettre en relation producteurs et utilisateurs de fumier, et d’accéder à toutes les caractéristiques des effluents proposés.

Méthanisation, hausse des prix des engrais… Les effluents d’élevage n’ont jamais été autant recherchés. Et pourtant partout en France, des centres équestres cherchent des débouchés pour leur fumier.

Pour pallier ce problème, la plateforme Val’Fumier (valfumier.fr) a été créée afin de mettre en relation professionnels du monde équestre et agriculteurs. Fertilisation, compostage ou encore unités de méthanisation pourront ainsi valoriser les effluents.

400 gisements en France

Développé par l’Institut français du cheval et de l’équitation (IFCE) et la Chambre d’agriculture, la cartographie regroupe déjà plus de 400 gisements dans toutes les régions de France. « Il y a beaucoup de structures équestres qui n’ont pas les surfaces d’épandage nécessaires, et sont obligées de faire enlever du fumier », commente Pauline Doligez, responsable du projet pour l’IFCE.

L’occasion pour la filière de se pencher sur la valeur fertilisante, voire méthanogène de ses effluents. « Les effluents équins sont des amendements organiques assez proches des fumiers bovins très pailleux. Ils apporteront en particulier du P et du K ainsi que de la matière organique. Une attention particulière pourra être apportée à l’immobilisation de l’azote au moment de l’apport. Des épandages en amont des périodes de besoin sont donc recommandés ». Le fumier équin sur paille présente également un potentiel méthanogène moyen de 217,1 m3 CH4/tMO.



Source link

Lire aussi article :  Plus de 69 millions de dollars ! Pourquoi cette œuvre numérique a enflammé la blockchain