Santé animale – Grippe aviaire : le niveau de risque abaissé à « négligeable » – Juridique, fiscal et social, Élevages porcins et avicoles, Santé animale


Le niveau de risque pour la grippe aviaire, qualifié de « modéré » depuis mi-mars, a été abaissé à « négligeable » en France, après une saison où le virus a moins circulé et où les canards d’élevage ont été vaccinés, selon un arrêté paru dimanche au Journal officiel.

« Cet arrêté qualifiant le niveau de risque influenza aviaire hautement pathogène est pris à la suite d’une amélioration de la situation sanitaire dans l’avifaune sauvage », souligne le document du ministère de l’Agriculture signé vendredi et qui entre en vigueur le 3 mai.

L’abaissement du niveau du risque tient compte également de « la fin de la migration saisonnière des espèces migratrices » et de « la stabilisation de la situation épidémiologique dans l’avifaune sauvage des pays voisins ».

En conséquence, un autre arrêté également signé le 26 avril supprime « certaines mesures de biosécurité applicables en ZRD (Zone à risque de diffusion, NDLR) ou en ZRP (Zone à risque particulier) lorsque le niveau de risque est modéré ».

Le niveau de risque jugé « élevé » à partir de décembre, avait déjà été abaissé à « modéré » le mois dernier.

Cet hiver, la France a été largement épargnée par la grippe aviaire grâce à la combinaison d’une moindre circulation du virus en Europe et de la vaccination des canards, qu’elle est le seul pays européen à pratiquer, avait indiqué le 8 mars une responsable de l’agence sanitaire Anses.

La France a rendu obligatoire la vaccination des volatiles d’élevage dans les exploitations de plus de 250 canards hors reproducteurs, pour la première fois en 2023.

Lire aussi article :  Ingénieur visualisation scientifique et analyse de données F/H (réf.RP7) - Paris (75)



Source link