Pousse de l’herbe – La production d’herbe inférieure de 3 % à la normale en juillet – Alimentation et fourrages


« Au 20 juillet 2023, au niveau national, la pousse cumulée des prairies permanentes est désormais inférieure de 3 % à celle de la période de référence 1989-2018 », indique Agreste dans son dernier bulletin Prairies. Ce sont les régions méditerranéennes ainsi que l’est de la France qui sont concernées par ce déficit.

Alors que la pluie tombe abondamment sur une large partie nord de la France depuis maintenant quelques jours, le bilan dressé par Agreste sur la production d’herbe, arrêté au 20 juillet, indique un déficit national de 3 % par rapport à la période de référence. « La production nationale atteint 67,5 % de la production annuelle attendue, soit 4 points de moins que la normale : elle était encore excédentaire de 5 points il y a 2 mois. »

Pousse de l’herbe en France au 20 juillet 2023. En rouge foncé/marron : déficit sévère (60 % et moins) ; en rouge : déficit important (75 % et moins) ; en orange : déficit faible (de plus de 75 à 90 %) ; en vert : normal (de plus de 90 à 110 %) ; en vert foncé : excédent (plus de 110 %). ( © Agreste-Isop-Météo France-Inrae)

La situation est hétérogène selon les régions. Le Limousin, le nord de l’Occitanie et la partie centrale des Alpes ont bénéficié de pluies fréquentes permettant une bonne pousse de l’herbe. Dans la moitié Ouest, la situation s’est dégradée au début du mois de juin, mais la production d’herbe reste proche de la normale. Dans le quart nord-est, un déficit était à noter en date du 20 juillet. Les situations les moins favorables se situent dans les régions méditerranéennes.

« Dans 10 % des régions fourragères (RF) la production d’herbe est fortement déficitaire (à plus de 25 %). La production est légèrement déficitaire (déficit compris entre 10 % et 25 %) dans plus d’une RF sur cinq, en particulier dans le quart nord-est. Une RF sur cinq est à l’inverse excédentaire, surtout sur les massifs montagneux de la moitié sud », conclut Agreste.

Lire aussi article :  Michelin prévoit de supprimer 614 postes pour la deuxième année de son plan

Les récentes pluies devraient améliorer la situation lors du prochain bilan fin août.





Source link