Nuit blanche 2024 : une expo propose d’enchérir sans argent


Le marché de l’art serait-il en plein bouleversement ? Ces vendredi 31 mai et samedi 1er juin, en résonance avec la Nuit blanche, une galerie située dans le 11e arrondissement héberge une exposition au principe bien particulier : les œuvres ne sont pas à vendre, mais à échanger contre un service.

Lequel ? Soyez inventifs, répond l’artiste Sirine Ammar, et tenez compte de vos richesses ! Pourquoi ne pas proposer votre « maison secondaire pour une résidence artistique », vos bras et votre voiture pour « du transport d’œuvres », votre « four à céramique », l’organisation d’une exposition dans votre appartement…

17 artistes émergents

Sirine Ammar sait de quoi elle parle puisqu’elle est la cofondatrice d’Atfu, une application dédiée au troc d’œuvres d’art entre artistes (laquelle compte tout de même 6 000 membres !). Depuis avril 2023, elle s’associe avec l’agence créative et incubateur artistique Togaether pour concevoir des expositions, dont « Waall #5 » est la prochaine en date et réunit pas moins de 17 artistes émergents, tels que les sculptrices Anaïs Gauthier et Diane Gaignoux, le photographe Paul Hennebelle, la peintre Maëva Pillon.

Portrait des trois créatrices d’Aftu. De gauche à droite, Sirine Ammar, Clémentine Dupont Tissot et Clara Citron

Portrait des trois créatrices d’Aftu. De gauche à droite, Sirine Ammar, Clémentine Dupont Tissot et Clara Citron

i

« En rayant de la carte l’échange monétaire, les rapports entre artistes et habituels acheteurs sont renversés. »

Sirine Ammar

Plus qu’une simple expo, « Waall #5 » se vivra aussi comme une performance, explique Sirine Ammar. « Sur place, commissaire-priseur et crieurs animeront l’événement jusqu’à la révélation des propositions retenues par les artistes. » À mille lieues du silence feutré d’une galerie white cube classique, cette mise en scène veut ramener un peu de vie dans l’art – et un peu d’art dans la vie.

Lire aussi article :  Gamekyo : [Rumeur] Mortal Kombat 1 : deux guests révélés

Des rapports renversés

« En rayant de la carte l’échange monétaire, les rapports entre artistes et habituels acheteurs sont renversés, établissant une relation plus horizontale, de producteur à producteur. » Plus qu’un simple client, le visiteur est donc ici invité à faire partie du grand show de l’art. Peut-être ramènera-t-il un beau souvenir de ce moment hors norme chez lui…

Du 31 mai 2024 au 1 juin 2024



Source link