Nos terrasses parisiennes de musées préférées cet été


La plus renversante : Bonnie à Morland

La terrasse du restaurant « Bonnie »

La terrasse du restaurant « Bonnie »

i

C’est bien connu, pour trouver un peu de fraîcheur l’été, à Paris, il faut prendre de la hauteur… Pourquoi pas sur la terrasse de Bonnie, le bar-restaurant de l’hôtel SO/ (nouveau fleuron de Paris Society), perchée au sommet de la tour Morland ? De l’île Saint-Louis à la tour Eiffel en passant par les tours de Notre-Dame… Le panorama, digne d’une carte postale, se reflète sur les baies vitrée et le plafond couvert de miroirs : une installation renversante signée Olafur Eliasson, en collaboration avec Sebastian Benham et le Studio Other Spaces. Autrement dit, le cadre est idéal pour déguster l’un des cocktails signature figurant à la carte  et, si l’appétit vous en dit, de jouer les prolongations avec un déjeuner ou un dîner. Et si l’été se montre cette année capricieux, on se réfugiera à l’intérieur, dans le cocon chic et néo-psychédélique imaginé par Jordane Arrivetz de l’agence Notoire.

10 Rue Agrippa d’Aubigné, 75004 Paris

La plus dépaysante : Dar Mima à l’IMA

La terrasse du restaurant « Dar Mima » à l’Institut du monde Arabe

La terrasse du restaurant « Dar Mima » à l’Institut du monde Arabe

i

L’hiver dernier, on se léchait les babines à l’annonce de l’ouverture de Dar Mima, restaurant marocain de l’humoriste Jamel Debbouze et de Laurent de Gourcuff (Paris Society), au sommet de l’Institut du monde arabe. Maintenant que les beaux jours sont de retour, Dar Mima se décline aussi version rooftop, sur la terrasse perchée du musée dessiné par Jean Nouvel, transformée pour l’occasion en vaste jardin méditerranéen au centre duquel a fleuri un bar à cocktail. Au programme des réjouissances, une carte inspirée par la cuisine familiale de la mère de l’humoriste, Fatima, où l’on retrouve l’indétrônable couscous bien sûr, mais aussi des poissons grillés au feu de bois, des salades colorées, sans oublier les pâtisseries où la pistache se mêle à la fleur d’oranger… Un voyage pour les sens !

1 Rue des Fossés Saint-Bernard, 75005 Paris

Arrow

Institut du monde arabe

La plus « perchée » : le Perchoir Hangar Y à Meudon

L’endroit donne des ailes : au Hangar Y, nouveau hot spot culturel du Grand Paris impulsé par Frédéric Jousset (président du groupe Beaux Arts & Cie et de la fondation Art Explora), l’art s’invite dans un immense hangar à dirigeables hérité de l’Exposition universelle de 1878 et dans le parc alentour, dessiné par Le Nôtre. C’est au pied de ce dernier que le Perchoir Y, dernier né du groupe Perchoir, a installé ses tables et ses chaises, sur la rive d’un paisible étang bordé de pampa. Côté cuisine, on retrouve le chef Guillaume Sanchez (passé par l’émission Top Chef) qui a imaginé une carte où les produits de la mer occupent une place de choix (pot-au-feu de lotte, vol-au-vent de crustacés…). Parés au décollage ?

La plus secrète : l’hôtel Rosalie place d’Italie

La terrasse de l’hôtel Rosalie

La terrasse de l’hôtel Rosalie

i

On vous l’accorde : la place d’Italie n’est pas le lieu le plus chaleureux de la capitale… Et, pourtant, c’est bien là que se trouve l’un des secrets les mieux gardés de Paris : l’hôtel Rosalie. Caché dans une cour dérobée, le lieu, entièrement revu par l’architecte et designer Marion Mailaender, fait dialoguer des têtes de lit aux motifs floraux signés William Morris avec du mobilier frères Bouroullec ou Gae Aulenti. Clou du spectacle : un jardin-terrasse arboré où siroter et grignoter à l’abri de la cohue. Un havre de paix !

8 Bis avenue de la Soeur Rosalie, 75013 Paris

La plus chic : les Ombres au musée du quai Branly

Les fameux cocktails du bar « Les Ombres » au musée du Quai Branly

Les fameux cocktails du bar « Les Ombres » au musée du Quai Branly

i

Où se désaltérer après une visite du quai Branly ? Sur le toit-terrasse du musée, occupée par les Ombres, restaurant gastronomique d’Alain Ducasse. Ce dernier s’est associé à la mixologue Margot Lecarpentier, déjà aux manettes de son propre bar à Belleville – Combat –, qui le temps d’une résidence de six mois propose une carte faisant la part belle aux saveurs fraîches et aux fruits de saison. Que demander de plus pour fêter la fin d’une journée d’été, gorgée d’art et de soleil ?

27 Quai Jacques Chirac, 75007 Paris

La plus royale : la Petite Venise au château de Versailles

C’est un petit bout d’Italie… en plein Versailles ! Dans les jardins du château, entre le Grand Canal et le bassin d’Apollon, la Petite Venise promet un aller simple pour la Sérénissime et pour cause : cette néo-trattoria est installée dans une ancienne remise à gondoles de parades (classée monument historique) où étaient également logés les gondoliers vénitiens venus pour entretenir et faire voguer cette flotte d’exception, lors des fêtes nautiques organisées pour le bon plaisir du roi. Notre plaisir, quant à lui, se trouve dans l’assiette, où l’on déguste sans chichi de grands classiques de la gastronomie italienne revisités. Le décor, signé par l’agence d’architecture d’intérieur Volume ABC, s’ouvre sur une terrasse ombragée… La dolce vita !

Allée d’Apollon, 78000 Versailles

Arrow

Château de Versailles

Château : ouvert tous les jours sauf le lundi, de 9h à 18h30
Parc : ouvert tous les jours, sauf météo exceptionnelle, de 7h à 20h30

La plus fun : Poisson Lune au Palais de la Porte Dorée

La terrasse du « Poisson Lune » au Palais de la Porte dorée

La terrasse du « Poisson Lune » au Palais de la Porte dorée

i

Faut-il encore présenter Poisson Lune, la terrasse éphémère qui chaque été prend ses quartiers au pied du Palais de la Porte Dorée, merveille de l’architecture Art déco ? Pour cette 5e édition, le lieu s’est un peu transformé : nouveau mobilier, plus d’espaces végétalisés… Pour ce qui est de l’ambiance décontractée et festive, elle reste au rendez-vous. Cours de danse (swing, folk, salsa…), concerts, soirées blind tests… Tout le monde y trouve son compte !

293 Avenue Daumesnil, 75012 Paris

Arrow

Palais de la Porte Dorée

La plus aquatique : le Rooftop Molitor

La terrasse du « Rooftop Molitor » à la Piscine Molitor

La terrasse du « Rooftop Molitor » à la Piscine Molitor

i

Haut lieu des mondanités des Années folles, repaire de street artistes et de ravers dans les années 1990, la piscine Molitor s’est dotée, après sa réhabilitation en 2014, d’un restaurant et d’un bar, le Solarium. Ici, le bruit des glaçons résonne avec celui des plongeons. Cocktails signature et tapas tiennent le premier rôle bien sûr sur les tables qui surplombent le majestueux bassin bijou d’architecture Art déco… Quant à la vue sur Paris, elle est, forcément, exceptionnelle ! On nage dans le bonheur.

La plus gourmande : le café Lapérouse à l’hôtel de la Marine

La terrasse du « Café Lapérouse » à l’hôtel de la Marine

La terrasse du « Café Lapérouse » à l’hôtel de la Marine

i

© Café Lapérouse Hôtel de la Marine, Concorde, Paris

L’hôtel de la Marine, son fastueux décor XVIIIe, sa vue imprenable sur la place de la Concorde et… sa petite terrasse cachée ! Nous ne parlons pas ici du Mimosa, restaurant de Jean-François Piège également situé à cette prestigieuse adresse, mais bien du café Lapérouse, antenne du célèbre restaurant dont la terrasse, très paisible, se déploie à l’ombre des arcades en pierre de taille. Du petit-déjeuner au dîner, la carte les grands classiques. Notre moment préféré de la journée ? Assurément au goûter, pour y déguster une part de quatre-quarts au citron, accompagné d’un café latté frappé. Coup de frais assuré !

Arrow

Café Lapérouse à l’hôtel de la Marine

2 Place de la Concorde, 75001 Paris

Arrow

Hôtel de la Marine

La plus nordique : Fika à l’Institut suédois

La terrasse du « Fika » à l’Institut suédois

La terrasse du « Fika » à l’Institut suédois

i

Dans l’art de vivre suédois, fika désigne une pause que l’on s’accorde plusieurs fois au cours de la journée pour se restaurer. L’Institut suédois ne pouvait pas choisir de meilleur nom pour son petit café, installé dans la cour du somptueux hôtel de Marle, l’un des plus beaux hôtels particuliers du Marais. La carte fait évidemment honneur aux spécialités locales : roulés à la cannelle (les fameux kanelbullar), tartines aux saveurs iodées, sirop de sureau… Avant de vous souhaiter un smaklig måltid (bon appétit), une petite mise en garde : dès les premiers beaux jours, les places en terrasse sont chères !

11 Rue Payenne, 75003 Paris



Source link