Nogent-sur-Seine : le premier maître de Camille Claudel révélé dans une expo


Parmi les nombreux amateurs de l’œuvre de Camille Claudel (1864–1943), peu savent que derrière le nom de la flamboyante sculptrice se cache celui de son premier maître. Il ne s’agit pas d’Auguste Rodin, dont on connaît trop bien la liaison orageuse avec l’artiste, mais d’Alfred Boucher (1850–1934). Gloire nogentaise, ce sculpteur a en effet transmis à Claudel la passion du plâtre et du marbre avant de la recommander à Rodin. La ville de Nogent-sur-Seine lui est surtout redevable pour son importante donation, à l’origine du musée Dubois-Boucher, dont les collections ont été déplacées dans le nouveau bâtiment du musée Camille-Claudel en 2017.

Second prix de Rome de sculpture en 1876, exposant régulier des Salons parisiens, Alfred Boucher est surtout connu comme le fondateur de la Ruche, mythique cité d’artistes créée en 1902 qui allait accueillir de futurs prodiges de l’art moderne de Fernand Léger à Chaïm Soutine. Le sculpteur n’a pas oublié sa ville d’origine, en offrant, toujours en 1902, avec sa femme Élise un fonds important à la municipalité de Nogent-sur-Seine, noyau du musée Dubois-Boucher.

Une atmosphère foisonnante

Continuez votre lecture

et accédez à Beaux Arts Magazine
et à tous les contenus web
en illimité à partir de 5,75€ / mois



Source link

Lire aussi article :  Pour Vladimir Poutine, l’aubaine d’une crise aux portes de l’Union européenne