Naoshima, une île japonaise où l’art se vit comme dans un rêve


Dépaysement et émerveillements immédiats ! La signature de l’architecte star Tadao Andō domine nettement le paysage de Naoshima. On lui doit le musée d’art de Chichū, bâtiment souterrain baigné de lumière naturelle, qui accueille notamment trois installations de l’Américain James Turrell et des Nymphéas de Claude Monet. Effet whaou garanti !

À côté, se tient le musée Lee Ufan, co-conçu avec l’artiste lui-même, en 2010, soit quelque temps avant le Space Lee Ufan ouvert, en 2015, en Corée du Sud, et le Lee Ufan Arles, inauguré l’an passé dans le sud de la France. À l’architecte japonais revient surtout la construction du Benesse House Museum, qui apparaît comme le point de départ idéal d’une promenade artistique.

Ce qu’il faut savoir

Située entre Honshū et Shikoku dans la mer intérieure de Seto, cette île, autrefois consacrée à la pêche puis à l’industrie du cuivre, est l’œuvre de Tetsuhiko Fukutake, le fondateur de la société Benesse, qui l’achète dans les années 1980, pour lui redonner un souffle. Il s’associe au maire, afin de mettre au point une offre culturelle dynamique. Et Soichiro Fukutake, son fils, de prendre le relais, après sa mort en 1986.

Teshima et les autres îles de l’archipel accueilleront cette année la Setouchi Triennale, au fil de ses trois saisons.

Teshima et les autres îles de l’archipel accueilleront cette année la Setouchi Triennale, au fil de ses trois saisons.

i

© Benesse Art Site Naoshima.

Que voir ?

À l’intérieur du Benesse House Museum cohabitent des dessins et maquettes de Tadao Andō, une exposition sur l’histoire des lieux, des œuvres d’Alberto Giacometti, César, Richard Long, David Hockney, Bruce Nauman… Les jardins de l’établissement abrite des sculptures d’Antony Gormley et de Michelangelo Pistoletto, entre autres. Niki de Saint Phalle, Karel Appel, Dan Graham… La collection Benesse déborde sur le reste de l’île, le long de l’eau, à chaque coin de rue…

Lire aussi article :  Draxler associé à Mbappé et Messi, Navas titulaire dans les buts pour le PSG

L’œuvre qui reçoit le plus d’attention est certainement la citrouille jaune de Yayoi Kusama, installée en 1994 dans le district de Kagawa, balayée par un typhon en 2021, puis finalement remplacée l’an dernier. Sans oublier sa petite sœur rouge, devenue l’emblème de Naoshima. C’est la première installation que l’on voit en arrivant, et la dernière en partant du port de Miyanoura. Le Benesse Project s’étend jusqu’aux îles voisines de Teshima et d’Inujima. L’occasion de prolonger son séjour artistique au Japon…

Arrow

Comment s’y rendre ?

Depuis Tokyo, prendre le train jusqu’à Okayama (4 heures de trajet). De là, emprunter la ligne JR Uno jusqu’à la gare d’Uno. Le terminal des ferries se trouve juste en face. La traversée dure une vingtaine de minutes et mène soit au port de Miyanoura, à l’ouest, soit à celui de Honmura, à l’est.

Arrow

Retrouvez tous nos pèlerinages arty de l’été :



Source link