Marché du bois – 2023 s’annonce « moins favorable », prévient l’ONF


La situation s’annonce « moins favorable » pour le marché du bois cette année, en raison d’une conjoncture économique plus difficile, a prévenu vendredi l’Office national des forêts (ONF).

« Le contexte international et la récession économique qui s’annonce font craindre une année 2023 plus difficile, avec une baisse de l’activité économique et des prix, notamment sur les résineux », estime l’établissement public dans une note.

La situation devrait ainsi trancher avec celle de l’an dernier, considérée comme faste pour le marché grâce à une hausse de la demande comme des prix. La conjoncture apparaît moins favorable cette année avec des craintes de récession dans certains pays et une inflation qui pèse sur le pouvoir d’achat et augmente les coûts de production. « La crainte est celle d’un arrêt de la consommation. Aux États-Unis déjà, le nombre de constructions de logements neufs a chuté de 15 à 20 % », remarque l’ONF.

« Avec une baisse du bois de charpente de 69 % en un an, les sciages américains retrouvent leur niveau d’il y a cinq ans, qui était très bas », a expliqué dans la note Benoît Généré, chargé du suivi des marchés du bois à l’Office. « Nous nous attendons à une réduction des volumes et à une baisse de prix répercutée dans les contrats d’approvisionnement », a-t-il ajouté.

L’an dernier, les ventes issues des forêts domaniales françaises, gérées par l’ONF, avaient profité de la conjoncture alors favorable, marquée par une forte demande. Ces ventes de bois avaient atteint 316 millions d’euros, en hausse de 21 % par rapport à 2021, selon les chiffres de l’ONF.



Source link

Lire aussi article :  Ride Your Wave Bande-annonce VO