Les pierres magiques de Fabien Mérelle à l’abbaye de Fontevraud


Dans le chœur de l’église abbatiale, la lumière filtre entre les hautes colonnes de pierre blanche, si fines et claires qu’elles semblent translucides. Sur le seuil de ce décor pur aux lignes élancées se tient une douce silhouette sculptée en chêne poli : celle d’un petit garçon, debout, les yeux absorbés par un caillou qu’il tient dans sa main.

Cet enfant est le fils de l’artiste Fabien Mérelle (né en 1981), et la clé qui nous invite à entrer dans l’installation que son père a concoctée durant sa résidence à Fontevraud. En apparence seul dans cet espace immaculé, ce Petit Poucet inaugure un jeu de piste d’une poésie rare…

Un jeu de cache-cache

Autour du maître-autel, l’artiste a dispersé environ vingt pierres de tuffeau – ce même matériau local, blanc et velouté, dont est composée l’abbaye, joyau du patrimoine mondial. Comme tombés là par accident, empilés ou glissés dans des interstices, ces morceaux brisés ont en réalité été savamment disposés. Discrets, ils se fondent dans le monument tels des caméléons et se découvrent l’un après l’autre, comme dans un jeu de cache-cache…

Une étreinte tendre, un envol d’oiseaux, un moment de jeu dans les arbres ou l’eau d’une rivière : sur la face polie de chacune d’elle est délicatement dessiné, avec des traits noirs aussi fins que des fils d’araignée, et dans le style virtuose qui a fait connaître Mérelle, lauréat du prix Canson en 2010, un petit instantané de vie un brin mélancolique, mettant en scène l’artiste lui-même, ses enfants et leur mère.

Lire aussi article :  Avec cette vidéo filmée à l’iPhone 11 Pro, redécouvrez la beauté de l’Égypte
Fabien Mérelle, Une pierre derrière soi (détail)

Fabien Mérelle, Une pierre derrière soi (détail), Installation dans le chœur de l’église abbatiale, Abbaye de Fontevraud, 2023

i

« Ces scènes sont des moments fragiles, fugaces, qui ne sont plus. Comme des vanités », explique le Tourangeau, qui a voulu faire écho aux gisants de l’abbaye (la reine Aliénor d’Aquitaine et ses enfants, Richard Cœur de Lion et Jean sans Terre) en racontant lui aussi une « histoire de famille », à la fois sienne, et universelle. Il évoque, à travers ces éboulis, la destruction, pendant la guerre, du village italien où ont vécu ses ancêtres. En plaçant les pierres selon son libre arbitre et en y faisant surgir des scènes tendres à deux pas des sculptures funéraires, l’artiste répond à la mort par la vie. Comme lorsque des plantes frêles se mettent à surgir des ruines…

Arrow

Une pierre derrière soi – Fabien Mérelle

Du 17 juin 2023 au 17 septembre 2023

www.fontevraud.fr

L’installation de Mérelle est la première d’un parcours de 10 œuvres d’artistes contemporains, dispersées dans différents lieux et bâtiments de l’abbaye. Elle est également complétée, à deux pas, au musée d’Art moderne de Fontevraud, par une exposition consacrée aux gravures de Rembrandt.



Source link