Les artistes ont-ils vraiment un don ?


Disons-le immédiatement : l’idée d’une créativité qui serait innée chez les artistes est une idée reçue. « En réalité, chacun d’entre nous est capable de créer », souligne Sylvie Chokron, neuropsychologue et directrice de recherche au CNRS. « Ce que nous appelons “créativité” correspond à une quête d’originalité, d’inattendu… ce que nous faisons tous, a priori », confirme cette spécialiste du développement cognitif.

Selon les chercheurs, cette faculté de création remonterait au moins à l’époque du Paléolithique supérieur (environ 30 000 ans avant notre ère) voire encore plus en amont… On pense que dès que nos mains ont été libérées par la stature debout, nous avons été capables de créer.

Charles R. Knight, Artistes de Cro-Magnon peignant des mammouths laineux à Font-de-Gaume

Charles R. Knight, Artistes de Cro-Magnon peignant des mammouths laineux à Font-de-Gaume, 1920

i

Coll. American Museum of Natural History, New York • © Wikimedia commons

Les connaissances dans ce domaine ont évolué ces dernières années. « On a longtemps cru qu’il y avait une aire cérébrale dédiée à la créativité », rappelle Jean-Pierre Changeux, neurobiologiste émérite et auteur de plusieurs travaux sur les relations entre l’art et le cerveau. En 2016, son livre, La Beauté dans le cerveau (éd. Odile Jacob), faisait la synthèse de plusieurs années de recherches du scientifique.

Quelles sont les zones du cerveau impliquées ?

Classiquement, on a longtemps attribué à l’hémisphère droit du cerveau les facultés artistiques, émotionnelles et intuitives. Ce qui voulait dire qu’un artiste aura développé principalement le côté droit de son cerveau. Mais ce n’est pas le cas ! Les cerveaux d’un peintre, d’un sculpteur ou d’un écrivain ne possèdent pas vraiment de trait commun caractéristique.

Lire aussi article :  6 expos gratuites à ne pas manquer en octobre
Niki de Saint Phalle travaillant sur le décor du « The Travelling Companion » dans son atelier près de Milly-la-Forêt

Niki de Saint Phalle travaillant sur le décor du « The Travelling Companion » dans son atelier près de Milly-la-Forêt, 1977

i

© Niki de Saint Phalle ADAGP 2023, Paris

« Van Gogh n’a pas inventé les Tournesols, il nous a délivré sa vision de ces fleurs ! »
– Sylvie Chokron

Cependant, certaines zones cérébrales sont incontestablement capitales pour mener une activité artistique –leur altération peut d’ailleurs handicaper la personne touchée pour les pratiquer. Le lobe frontal – la zone la plus antérieure du cerveau – intervient notamment dans l’organisation et la structuration du travail. Si on prend le cas du peintre par exemple, les zones de la perception visuelle jouent un rôle majeur, notamment dans le choix des couleurs. Les études d’imagerie cérébrale ont aussi montré que lorsque le cerveau d’un artiste est abîmé, même au niveau d’une zone qui paraît peu impliquée, son style se modifie.

Récemment, la science a permis d’identifier deux grands systèmes, l’un étant plus intuitif, l’autre plus réfléchi, qui correspondent à deux circuits neuronaux distincts. C’est ce que tendait à dire une étude publiée dans la revue scientifique Nature en 2020, laquelle rendait compte d’une expérience sur la créativité de douze rappeurs. Ces derniers furent soumis à un test d’imagerie cérébrale pendant qu’ils improvisaient un freestyle : à l’image sont apparues que les zones du cortex préfrontal, dorsolatérales (celle du contrôle), étaient inhibées.

De l’acquis ou de l’inné ?

La production artistique dépendrait donc davantage du fonctionnement des neurones que des zones cérébrales !  Mais, pour conclure, qu’est-ce qui fait la créativité ? Pour Sylvie Chokron, pas de don là-dedans : « l’artiste créé à partir du patrimoine collectif, et la créativité sert à traduire ce que l’on voit, ce que l’on ressent, de mettre en branle sa mémoire visuelle… Van Gogh n’a pas inventé les Tournesols, il nous a délivré sa vision de ces fleurs ! » La créativité serait donc plutôt une manière de fonctionner qu’un don… Ça laisse plein d’espoir !

Lire aussi article :  [Rumeur] Microsoft Flight Simulator disponible dans quelques jours sur Xbox Series



Source link