L’entrepreneuriat poursuit sa féminisation | gouvernement.fr


Les femmes représentaient 43,7 % des créations d’entreprises en 2022, contre 40,6 % en 2021. Près de 378 300 entreprises ont ainsi été créées par des femmes en 2022, la plupart en auto-entreprise, à hauteur de 309 000.

Le profil type des entrepreneuses

L’Urssaf, qui a une vision fine de la situation socio-économique par sa collecte de cotisations sociales, dresse un profil type des travailleuses indépendantes : elles sont âgées de 46 ans en moyenne, et 11,8 % d’entre elles cumulent des activités dans le secteur privé et public.

Les auto-entrepreneuses sont, elles, en moyenne, âgées de 42 ans, et 31,4 % d’entre elles cumulent plusieurs activités.

Toujours des disparités femmes-hommes

Un écart de revenus reste la différence majeure entre les femmes et les hommes entrepreneurs.

Le revenu annuel moyen (hors taxation d’office) des travailleuses indépendantes était inférieur de 20,2 % à celui des hommes en 2021, à 39 363 euros. Celui des auto-entrepreneuses s’établissait à 6 598 euros en 2022, soit 18,9 % de moins que pour les auto-entrepreneurs.

Ces écarts s’expliquent en partie car les femmes sont sur-représentées dans les secteurs les moins rémunérateurs, comme la coiffure et les soins du corps, santé et action sociale et autres services personnels.

Recueil statistique femmes / hommes

Le recueil des informations statistiques sexuées issues
des données collectées par les Urssaf, publié en mars 2024. 

Consulter le détail des statistiques

Femmes entrepreneuses, quel accompagnement ?

Aides financières ou à la conduite de projet, incubateurs, réseaux… : de nombreux dispositifs existent pour accompagner les femmes entrepreneuses.

Découvrir les dispositifs

Lire aussi article :  Grand Angle Crypto : Bitcoin s'infiltre au parlement Belge



Source link