Gaia-X : l’écosystème numérique et industriel français réuni à Bercy accélère sur la création d’espaces de données de confiance


SGPI

Déployée depuis 2020 par la Commission européenne, la stratégie européenne pour les données est le moteur d’initiatives collaboratives de grande ampleur telles que l’association européenne Gaia-X, qui fédère l’écosystème européen du cloud et de la donnée autour de l’enjeu crucial de la confiance. Instruments privilégiés de ces échanges, les « espaces de données » développés grâce à Gaia-X s’attachent à offrir un cadre de confiance aux entreprises qui s’engagent dans l’échange de données intra- et inter-filières.

Le « Hub France » de Gaia-X accompagne l’écosystème numérique et industriel français dans la mise en place d’espaces de données de confiance. Sous la coordination du CIGREF, 600 membres ont bénéficié de cet accompagnement. Marina Ferrari remercie le CIGREF pour son engagement qui a permis de mobiliser efficacement l’écosystème français pour créer une dynamique forte autour des valeurs de Gaia-X.

Le Gouvernement a également soutenu de nombreux projets grâce aux programmes d’investissements d’avenir puis à France 2030 (pour un montant de 12,4 M€ à date). Ainsi, le dernier projet soutenu est le projet d’espace de données EONA-X, qui regroupe de grands acteurs de la mobilité et du tourisme (Air France/KLM Group, Groupe ADP, Aéroport Marseille Provence, Groupe SNCF, Apidae Tourisme, Renault Group, Inria, Amadeus) dans la perspective notamment des Jeux olympiques et paralympiques de Paris. Il rejoint notamment AgDataHub, Prometheus-X et Omega-X parmi les « projets phares » de Gaia-X.

A l’occasion de l’évènement du Hub France de Gaia-X ayant eu lieu à Bercy le 8 mars, un nouvel élan est donné à l’opérationnalisation des espaces de données.

  1. Le Hub France sera coordonné par l’Institut Mines-Télécom pour les trois prochaines années en consolidant la mobilisation des utilisateurs de services liés aux données.

Dans le cadre de ses missions, l’Institut Mines-Télécom s’attachera à :

  • Promouvoir le Hub France et animer ses activités.
  • Garantir la coordination du Hub France avec Gaia-X et avec les hubs nationaux.
  • Soutenir la participation de la filière française au déploiement de la stratégie européenne et française en matière de données.

2. Le lancement d’un nouvelle appel à projets “Espaces de données” de France 2030, opéré pour le compte de l’Etat par Bpi France

Ce nouvel appel à projets, opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance, a pour but de sélectionner des projets de création d’espaces de données à fort impact pour la structuration des filières industrielles françaises. Le vivier de projets potentiels au sein des filières est immense. Cet appel favorise la circulation dans un cadre de confiance de données de qualité et interopérables entre acteurs inter-intra filière, condition sine qua non pour faire émerger des nouveaux usages de l’économie de la donnée et renforcer la capacité d’innovation de nos filières industrielles. Il nécessite de valoriser l’ensemble des acteurs en capacité de développer et de pérenniser de tels espaces de données. Dans cet objectif, l’appel à projets sera ouvert à deux profils de candidats : 1) les structures représentatives des filières 2) les entreprises cheffes de files de partenariats de développement réunissant des entreprises de toutes tailles et des partenaires de recherche.

Deux relèves sont prévues, en juin et décembre 2024.

3. Enfin, le Data Space Lab, projet porté par l’Institut Mines-Télécom et soutenu par France 2030 pour un montant de 3,4 M, permettra de fournir un accompagnement technologique aux projets d’espaces de données 

Le Data Space Lab apporte des outils concrets au service de l’échange de données entre les entreprises, de façon neutre et sans profit. « Bbacs à sable » et espaces de test, seront autant de moyens d’expérimentation de confiance mis à la disposition des entreprises utilisatrices de données par le Data Space Lab. L’ambition est de réunir les conditions permettant aux entreprises de faire des choix éclairés et compatibles avec leurs politiques de souveraineté et de sobriété, et de calibrer leurs investissements.



Source link

Lire aussi article :  Mr. & Mrs. Smith : ces stars qui ont failli jouer les rôles de Brad Pitt et Angelina Jolie - Actus Ciné