Campagne 2021/2022 – Les surfaces de céréales, protéagineux et betteraves en baisse


Dans ses dernières estimations au 1er avril 2022, Agreste, service statistique du ministère de l’agriculture, note une baisse des surfaces de céréales à paille, protéagineux et betteraves pour cette campagne 2021/2022. Au contraire, la sole de colza est à la hausse et celle de pommes de terre quasi stable.

Estimée à 4,8 Mha, la sole de blé tendre enregistre « une baisse de 3,9 % par rapport à 2021 et de 0,7 % par rapport à la moyenne 2017-2021. Elle est notamment en baisse de 38 000 ha sur un an en région Centre », indique Agreste dans son dernier point d’info grandes cultures du 12 avril 2022. Le service statistique s’appuie, pour cela, sur les données arrêtées au 1er avril dernier.

Les surfaces de blé dur diminuent aussi : 0,29 Mha en 2022, soit une baisse de 3,2 % sur un an et de 6 % par rapport à la moyenne quinquennale. « Elles sont toutefois en hausse sur un an en régions Paca et Pays de la Loire. »

Rebond des orges de printemps

Parmi les céréales à paille, seules les surfaces d’orges progressent : « + 4,3 % sur un an, elles atteignent ainsi 1,8 Mha en 2022. Cela concerne aussi bien les orges de printemps (+ 4,1 %) que les orges d’hiver (+ 4,4 %). Sur un an, elles diminuent uniquement en Paca et Occitanie ». « Les soles d’avoine, de seigle et de triticale sont en baisse par rapport à 2021 où elles étaient particulièrement élevées. Elles restent cependant supérieures à la moyenne 2017- 2021. »

Du côté des protéagineux, la sole est estimée à 0,30 Mha, « en baisse de 8,2 % par rapport à 2021 mais en hausse de 6,7 % par rapport à la moyenne 2017-2021 ».

Lire aussi article :  Gestion de l'eau - Report d'une « initiative pour la résilience de l'eau » dans l'UE - Politique et syndicats, Météo et Aléas climatiques
Estimations des surfaces de céréales à paille et de protéagineux au 1er avril 2022. (©Agreste)

Forte hausse pour le colza sur un an 

Agreste confirme la tendance estimée en février dernier avec une sole de colza, évaluée à 1,16 Mha. « Elle augmente de 18,4 % par rapport à 2021 mais reste en-deçà de la moyenne 2017-2021 (- 6,7 %). »

La sole de betteraves sucrières sous les 400 000 ha

Les surfaces de betteraves industrielles reculeraient de nouveau, à 396 milliers d’hectares. Agreste précise toutefois que « ces estimations ont été réalisées sur la base de données arrêtées au 1er avril, avant l’épisode de gel ».

« Les surfaces de pommes de terre de conservation et demi-saison seraient quasi-stables par rapport à 2021 (+ 0,2 %) et en légère hausse par rapport à la moyenne 2017-2021 (+ 1,5 %). »

Estimations des surfaces de betteraves et de pommes de terre au 1er avril 2022. (©Agreste)



Source link