Agroécologie – Rex Agri : un outil de partage d’expériences entre agriculteurs


Le 1er février dernier, a eu lieu le lancement du Manifeste de l’association Pour une Agriculture du Vivant. L’occasion également pour le mouvement de présenter sa nouvelle identité visuelle et de rappeler tous ses outils mis en place, au service de la transition agroécologique (dont Rex Agri).

« Tiers de confiance de la transition agroécologique et moteur de l’émergence d’un nouveau modèle agricole et alimentaire », l’association Pour une Agriculture du Vivant entend « engager tous les acteurs afin de transformer notre modèle actuel, en une agriculture créatrice de valeurs ». L’association a dévoilé, le 1er février dernier, son manifeste afin « d’accélérer cette transition essentielle et engager la mobilisation collective autour d’elle ». 

« Des outils au service de la transition »

« L’action collective de la science et du terrain est le socle de notre démarche et nous a permis de développer des outils et des solutions inédits, au service de tous les acteurs de l’écosystème », précise l’association. Ces différents outils sont disponibles sur le portail agroecologie.org. Parmi eux, vous avez peut-être déjà entendu parler de l’Indice de régénération ? Ce dernier mesure « la performance agroécologique des fermes et des filières. […] Véritable boussole de la transition, il peut accompagner tous les systèmes agricoles vers l’agroécologie, grâce à une démarche de progrès élaborée en tenant compte des spécificités de chaque ferme. Il permet également à différents acteurs de se fixer des objectifs communs, afin de structurer des filières agroécologiques de l’amont à l’aval ».

Lire aussi article :  Gérard Poyer succède à Frédéric Carré à la tête de la FC2A-Conjoncture et marchés

Autre outil disponible : Rex Agri. Sous ce nom de code, l’association propose un portail, ouvert et gratuit, de partage d’expériences entre agriculteurs. « Faire progresser ses pratiques dans une trajectoire d’agroécologie ne répond pas à une méthodologie toute faite, chaque agriculteur doit identifier les leviers techniques adaptés à sa ferme. Or, ces références techniques ne sont pas toujours faciles d’accès. » « Semis direct, gestion des couverts denses avec le rouleau Faca, usage des biostimulants pour réduire l’apport d’azote ou les plantes compagnes pour lutter contre les ravageurs de la betterave, etc. L’idée avec Rex Agri est de « faciliter la centralisation et la diffusion à grande échelle de pratiques innovantes ».





Source link